Les îlots de protection et les refuges pour piétons

Les piétons et les autres usagers vulnérables sont tout particulièrement exposés lorsqu’ils traversent les voies de circulation. Les risques sont d’autant plus grands pour ces usagers peu protégés lorsque la chaussée comporte trois ou quatre voies. Il n’est donc pas rare que, face à une telle configuration de la chaussée, les gestionnaires de la voirie mettent en place certains aménagements routiers destinés à faciliter la traversée des usagers vulnérables. C’est notamment le cas des îlots de protection ainsi que des refuges pour piétons, qui permettent de couper en deux la voie, afin de permettre aux usagers vulnérables de se concentrer sur la traversée, un seul côté de la rue à la fois.

AU SOMMAIRE :

Pietons traversant au niveau d'un refuge

Îlots de protection pour piétons : définition

Les îlots de protection ainsi que les refuges pour piétons font partie des interfaces piétons / véhicules. Ce sont des aménagements de l’espace routier urbain spécialement conçus afin de protéger les usagers les plus vulnérables lorsque ceux-ci doivent traverser en deux temps une voie particulièrement large.

En divisant en deux la traversée de la chaussée, les refuges et les îlots de protection pour piétons permettent aux usagers de se concentrer uniquement sur un seul sens de la circulation, afin de réduire les risques de collision entre un véhicule et un piéton sur les chaussées comportant trois ou quatre voies de circulation.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Composition d’un îlot de protection pour piétons

Les interfaces piétons / véhicules destinées à protéger les usagers vulnérables sont des aménagements de la voirie pouvant être implantés sur des chaussées :

  • comportant trois voies ou d’une largeur supérieure à huit mètres si aucun feu de signalisation n’est présent
  • comportant quatre voies ou d’une largeur supérieure à douze mètres si des feux de signalisation y sont installés

Ces différents aménagements sont réalisés dans la continuité d’un passage pour piétons, afin de montrer leur lien avec la traversée des usagers vulnérables. L’îlot ou le refuge se caractérise par la présence d’un bloc de béton biseauté adoptant la forme d’un demi-cercle ou d’un pavé à l’extrémité arrondie. Ces éléments sont positionnés entre les deux sens de circulation de la chaussée, et sont d’une largeur correspondant à celle du refuge.

La présence de tels éléments infranchissables entourant un passage pour piétons offre aux usagers vulnérables une sensation de sécurité et de protection nécessaire lorsque ceux-ci patientent pour traverser une voie à fort potentiel de circulation.

Personne agee attendant au niveau d'un ilot de protection pour traverser

Quelles sont les différences entre un refuge pour piétons et un îlot de protection ?

S’ils sont globalement réalisés sur le même modèle, il existe un certain nombre de différences entre les refuges pour piétons et les îlots de protection. Pour être considéré comme étant un refuge pour piétons, le séparateur de voie doit mesurer au minimum un mètre cinquante. En effet, sur les aménagements d’une largeur inférieure au mètre cinquante, la protection des piétons n’est pas toujours pleinement garantie.

De plus, il existe également des refuges pour piétons dits “en chicane”, donc la particularité est de modifier l’emplacement du passage pour piétons entre les deux sections de la voirie. En effet, ces aménagements d’une largeur minimum atteignant généralement les deux mètres trente à deux mètres soixante-dix sont suffisamment longs pour permettre de positionner un passage pour piétons à chacune des extrémités du refuge. Les piétons ne peuvent alors plus traverser les voies en ligne droite, mais finiront par rencontrer des barrières ou des poteaux métalliques. Les piétons devront alors se déplacer de quelques mètres sur leur gauche ou leur droite afin d’arriver à hauteur du second passage pour piétons, disposé parallèlement au premier et aménagé suivant une configuration analogue.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Traversée en deux temps des piétons et réglementation

La traversée des voies de circulation en deux temps est encadrée par le Code de la route, et notamment par l’article R412-40. Cet article spécifie que lorsque des usagers vulnérables traversent une voie de circulation comportant un ou plusieurs terre-pleins ou refuges, ceux-ci doivent appliquer les règles leur permettant d'avancer en toute sécurité sur chacun des passages pour piétons.

Si un piéton devait être contrôlé par les forces de l’ordre après être passé d'une voie à l'autre sans avoir respecté les règles permettant de réaliser une traversée en toute sécurité, celui-ci pourrait être puni par la remise d’une amende de première classe, d’un montant forfaitaire de 11 € et pouvant être majoré à 33 €.

Nos villes couvertes par la conduite :