Les freins à main électriques

Même s’il était déjà présent sur les premières automobiles, à cette époque, le frein à main avait un format bien différent, notamment au niveau de la mécanique. Contrairement aux modèles plus récents, il était très difficile de différencier le frein à main du frein de service. Alors que la première évolution notable est en lien direct avec la législation routière, la deuxième est beaucoup plus technologique. Grâce à des capteurs et un calculateur dédiés, le frein à main électrique agit intelligemment pour donner vie aux fonctions parking et démarrage en côte. Comme tous systèmes électroniques, le frein à main électrique présente des avantages et des inconvénients, qui sont plus ou moins compatibles avec les attentes des conducteurs.

Une assistance électronique au service du frein de secours

Dès ses premières heures de gloire, l’industrie automobile a dû faire face à un enjeu de taille : allier les performances à la sécurité. Plus les limitations ont été repoussées, plus la vitesse des automobiles a augmenté. Cela a permis de réaliser d’importantes économies de temps. Néanmoins, il serait imprudent d’omettre que certains conducteurs y ont également laissé la vie... En effet, les premiers freins à main ressemblaient beaucoup aux freins qui équipent les vélos et en cas d’urgence, leur action n’était pas forcément à la hauteur. Heureusement, la législation les a peu à peu transformés en mécanismes indépendants puis en véritables freins de secours, représentant une véritable assistance adaptée aux situations les plus délicates.

🚦 Consultez la définition complète du frein à main 🚦

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Comment fonctionnent les freins à main électriques ?

Les freins à main électrique agissent sur les roues exactement de la même manière que leurs homologues mécaniques. À vrai dire, la différence entre ces deux équipements a lieu au niveau de leur fonctionnement. L’assistance électronique permet tout simplement d’automatiser les actions manuelles. Pour y parvenir, différents capteurs sont positionnés sur le véhicule afin de transmettre des données à un calculateur. Celui-ci a pour mission de déterminer la meilleure action à mener pour faire face à une situation. Il peut s’agir par exemple de détecter que le véhicule est à l’arrêt afin d’enclencher le mode «  parking ». Lors d’un démarrage en côte, le même capteur est associé à l’ABS et lorsqu’un mouvement de recul est détecté, les roues sont bloquées.

Les avantages des freins à main électriques

L’un de principaux avantages des freins à main électriques réside dans la suppression d’éléments mécaniques obsolètes, dont l’usure nécessitait un entretien régulier. En automatisant ce système, les fabricants d’autos ont pu augmenter son champ d’action. Enfin, la mise en place d’un calculateur permet d’analyser et de détecter plus facilement d’éventuels dysfonctionnements.

Des inconvénients souvent sources de dépenses

Plus un système électronique est puissant, plus les réparations deviennent complexes. Lorsqu’il est question du frein à main électrique, réaliser un diagnostic puis effectuer les réparations nécessaires n’est plus accessible aux mécaniciens amateurs. Aussi, la moindre anomalie nécessite l’intervention de professionnels et cela impacte très largement le montant des frais de réparations. Dans certains cas, les pannes sont récurrentes et elles finissent par mettre à mal la confiance des propriétaires d’un véhicule.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

En France, ce sont l’article 315-1 du Code de la route ainsi que l’arrêté du 18 août 1955 qui encadrent, de manière très stricte, l’utilisation du frein à main. Le constat sans appel : pour le moment, les évolutions liées à l’assistance électronique sont très limitées. En effet en parcourant ces deux textes de références, on apprend que les freins à main électriques doivent obligatoirement être associés à une commande annexe mécanique. Cette obligation légale a été imaginée afin de permettre aux conducteurs de faire face à d’éventuelles défaillances.

Nos villes couvertes par la conduite :