L’éclairage intérieur des automobiles

Lorsque l’on mentionne l’éclairage des automobiles, les candidats suivant l’apprentissage du Code de la route pensent le plus souvent aux feux de route, aux clignotants et aux autres éléments appartenant à l'éclairage extérieur. Et si ces éléments sont essentiels dans le cadre de la conduite, d’autres éléments permettant d’illuminer l’intérieur des automobiles existent également. Il s’agit principalement des différents dispositifs compris dans le tableau de bord, dans le plafonnier ou dans le reste du véhicule, et ayant pour mission de fournir des informations au conducteur même en pleine nuit, ou encore d’apaiser sa conduite.

L’éclairage du tableau de bord

Si les usagers roulant de jour n’ont généralement aucun problème pour lire les informations affichées sur les différents compteurs, la bonne collecte des informations fournies par les compteurs du tableau de bord non éclairé s’avère être beaucoup plus délicate de nuit. Pour remédier à ce problème, les constructeurs automobiles ont, au fil du temps, intégré des éléments d’éclairage à l’intérieur des différents composants des tableaux de bord.

De nos jours, les ampoules intégrées dans ces équipements sont suffisamment petites et de faible intensité pour permettre une lecture agréable des indications fournies par le compte-tours et l’indicateur de vitesse, et ceci même lorsque l’usager circule de nuit ou dans un tunnel.  

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Éclairage intérieur dédié au confort

En dehors des éléments d’éclairage intégrés dans le tableau de bord et qui sont véritablement essentiels à une conduite de nuit en toute sécurité, d’autres composants lumineux sont généralement intégrés dans l’habitacle des voitures. Et si certains de ces éléments apportent une véritable aide aux usagers, d’autres ont principalement une portée esthétique.

Le plafonnier des automobiles

L’un de ces éléments lumineux intégrés dans l’habitacle du véhicule afin d’apporter un certain confort aux usagers est le plafonnier des véhicules. Si les tout premiers modèles de plafonniers lumineux, apparus aux alentours des années 1900, fonctionnaient grâce à un interrupteur, cet élément d’éclairage s’est peu à peu automatisé. Mais cette automatisation ne s’est pas faite en une seule fois. Les différentes générations d’automobiles ont ainsi été équipé d'un éclairage actionné lors de l’ouverture des portières avant, et ceci jusqu’aux dernières générations, qui permettent une gestion entièrement automatisée du processus d’allumage du plafonnier.

Les derniers modèles de plafonniers proposent la plupart du temps un éclairage bi-zone, comprenant à la fois un éclairage central et deux ampoules situées du côté droit et du côté gauche de cet élément. Cette fonctionnalité permet notamment au passager d’allumer la lumière de son côté sans prendre le risque d’incommoder le conducteur. D’autres fonctionnalités peuvent encore être listées parmi celles proposées par le plafonnier, comme l’extinction temporisée (un système d’éclairage permettant aux phares des véhicules de rester allumés durant quelques secondes après que le conducteur soit sorti de l’habitacle), ou encore l’aide à la localisation du véhicule.

L’éclairage d’ambiance des véhicules

Parmi les autres éléments lumineux se trouvant dans l’habitacle des automobiles, il est également possible de lister l’éclairage d’ambiance. L’objectif de cet type d’éclairage est d’apporter un confort supplémentaire aux usagers lorsque leur environnement de conduite s’assombrit. Ils sont généralement placé dans les emplacements pratiques de l’habitacle, comme les contre-portes ou encore les parties où les usagers étendent leurs pieds. Équipant à l’origine les véhicules appartenant aux catégories luxe et grand luxe, l’éclairage d’ambiance se démocratise et est proposé par de plus en plus de constructeurs automobiles, qui intègrent désormais des ambiances lumineuses dédiées au confort et au bien-être des usagers dans la plupart des derniers modèles commercialisés.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Législation et éclairage intérieur des automobiles

Si aucune règle du Code de la route est uniquement dédiée à l’éclairage intérieur des véhicules motorisés, l’article R313-1 du Code de la route stipule néanmoins que les différentes dispositions et prescriptions prévues dans le chapitre traitant de l’éclairage ne s’appliquent pas à l’éclairage intérieur des véhicules, “sous réserve qu'il ne soit pas gênant pour les autres conducteurs”. Ainsi, les usagers comme les constructeurs n’ont théoriquement aucune contrainte relative à l’éclairage intérieur, notamment en matière de formes et de couleurs, à la seule exception que cet éclairage ne doit pas éblouir les autres conducteurs, ni les empêcher de se concentrer sur leur trajet.

Nos villes couvertes par la conduite :