Tout savoir sur le MAAS ou “mobility as a service”

S’il n’est pas toujours aisé pour les usagers de changer leurs habitudes de conduite, certains acteurs locaux commencent à mettre en place les premières offres permettant de planifier, de réserver et de payer l’ensemble des services suivis grâce à un service unique. Cette forme de mobilité multimodale est nommée MAAS, ou “mobility as a service''.

AU SOMMAIRE :

Pieton tenant son smartphone affichant un itineraire

Mobility as a service : définition

Les termes “mobility as a service”, MAAS ou encore mobilité en tant que service désignent le concept visant à organiser un service global, simple et unifié permettant de pousser les usagers à adopter l’intermodalité. Le but de ces initiatives est de permettre, sur un territoire géographique donné, de bénéficier d’une information centralisée et instantanée liée à tous les moyens de déplacement possibles. La mobilité comme service doit aussi permettre aux usagers d’acheter tous les billets associés à leurs déplacements en ligne, tout en adaptant le tarif demandé au trajet qui sera réalisé.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Quels sont les objectifs du MAAS ?

L’objectif premier du MAAS est de permettre la réduction de l’utilisation de la voiture individuelle au profit de solutions alternatives, généralement plus respectueuses de l’environnement que la voiture. Mais pour que cet objectif puisse être rempli, il faut compter sur une coordination importante entre les différents acteurs, publics et privés, de la mobilité dans un espace géographique dédié.

Quels sont les axes autour desquels s’organise la mobility as a service ?

La mise en place d’une offre de mobilité multimodale s’articule autour de quatre axes principaux : les données, l’information multimodale, la billettique et enfin l’intégration tarifaire.

Usagers descendant d'un bus en agglomeration

Les données dans le cadre du MAAS

La mise en place de la mobilité en tant que service nécessite une ouverture des données entre les différents opérateurs, qu’il s’agisse de transports collectifs, de services d’autopartage ou encore de véhicules en libre-service. Cette ouverture des données doit être commune entre les opérateurs privés et publics, dans le respect des normes mises en place par l’Union Européenne.

L’information multimodale afin d’organiser les déplacements 

Un second axe à prendre en compte dans le cadre de l’organisation d’une mobilité en tant que service est la mise en place d’une information totalement centralisée, qui doit permettre aux conducteurs d’avoir accès aux itinéraires, horaires, plans de chaque moyen de transport utilisé afin d’organiser leurs déplacements. Cette mise en commun de l’information doit également permettre aux utilisateurs d’avoir accès aux tarifs de chaque offre de mobilité, ainsi qu’à des alertes informant les usagers d’éventuels retards ou perturbations.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an

L’accès à une billettique commune

L’un des axes permettant de faciliter l’adoption de la mobilité en tant que service est la mise en place d’outils de billettique interopérables afin de simplifier l’expérience client des utilisateurs. 

La mise en place d’une intégration tarifaire

Le dernier des axes à mettre en œuvre afin de faciliter l’adoption de la mobilité en tant que service repose sur la création d’une offre de mobilité commune à l’ensemble des offres de déplacement présentes sur le territoire sous la forme d’un abonnement ou d’un titre de transport unique.