Mine d extraction de lithium en australie

Voiture électrique : combien de km pour être moins polluante ?

Si les voitures électriques permettent véritablement de circuler en émettant une quantité de CO2 moindre que les émissions réalisées par des véhicules thermiques de puissance équivalente. En effet, une part importante de la pollution émise par les voitures électriques est liée à la phase de production de ces véhicules, et c’est pour cette raison qu’il est important de savoir au bout de combien de temps une voiture électrique devient, à l’usage, plus écoresponsable que celui d’une voiture thermique.

Pourquoi la fabrication d’une voiture électrique est-elle aussi polluante ?

Les voitures électriques sont considérées comme polluantes en grande partie à cause du lithium-ion qui compose les batteries de ces véhicules. Mais l’extraction du lithium est une industrie extrêmement polluante, à l’origine d’importantes pénuries d’eau potable dans les pays extracteurs de lithium, et notamment la Chine.

De plus, la fabrication de ces batteries nécessite l’utilisation de cobalt, dont l'extraction est elle aussi très polluante. La production des batteries représente, à elle seule, 75% de l’énergie utilisée et 70% de la pollution générée lors de la fabrication d’une voiture électrique.

Au bout de combien de kilomètres une voiture électrique est-elle plus écoresponsable qu’une voiture thermique ?

D’après une étude publiée par le Fuel Institute, il faut qu’une voiture électrique circule sur 30 000 kilomètres pour qu'elle devienne plus respectueuse de l’environnement qu’une voiture thermique équivalente.

Une fois ce seuil dépassé, le véhicule électrique restera toujours moins polluant qu’une voiture thermique, atteignant des réductions d’émissions totales de 41% par rapport à des voitures essence ou diesel après 320 000 kilomètres parcourus.