Voiture branche sur une borne de recharge

Le CEO de Toyota émet des doutes sur les voitures électriques

Pour Akio Toyoda, le patron du constructeur automobile Toyota, la plupart des constructeurs automobiles ont des doutes quant à la capacité pour les véhicules électriques de mettre fin à eux-seuls à la dépendance aux énergies fossiles.

Un problème que les voitures électriques soient vues comme étant la seule alternative aux énergies fossiles

Dans une communication récente, le CEO de Toyota a indiqué qu’une majorité des acteurs du secteur automobile estime que l’engouement récent autour des voitures électriques ne permettra peut-être pas de répondre à l’ensemble des besoins pour mettre fin à la dépendance aux énergies fossiles, mais puisqu’il s’agit de la tendance actuelle, alors les constructeurs automobiles doivent la suivre en silence. 

Pourtant, les constructeurs estiment qu’en se focalisant uniquement sur les voitures électriques alors que la réponse apportée par ces véhicules n’est pas forcément la meilleure, les risques de fermer la porte à d’autres solutions alternatives sont importants.

Une position s’inscrivant dans la suite des développements techniques de Toyota

La position de Toyota vis-à-vis des voitures électriques et de leurs potentielles limites s’inscrit notamment dans l’histoire des développements technologiques mis en œuvre par Toyota. En effet, la firme est connue pour avoir commercialisé la Toyota Prius, qui est la première voiture hybride moderne, d’abord au Japon puis dans le reste du monde.

Mais en plus de cet ADN tourné vers les véhicules hybrides, Toyota a investi beaucoup d’argent dans le développement des véhicules à hydrogène, et souhaiterait que cette solution soit également envisagée par les politiques comme alternative aux voitures électriques dans la lutte pour la fin de la dépendance aux carburants fossiles.