Prendre de bons automatismes de conduite

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les automatismes de la conduite doivent être intégrés par le candidat le plus tôt possible durant son apprentissage. Ces automatismes, qu'il s'agisse d'anticiper et d'observer la circulation, de circuler en toute sécurité ou de quitter correctement son véhicule, doivent s'acquérir une fois le code de la route obtenu, après les premières heures de conduite.

Anticiper, observer et agir

Parce qu’il est de la responsabilité de chaque conducteur d’adopter un comportement responsable pour circuler en toute sécurité, chaque trajet doit donner lieu à une série de vérifications, de réglages et d’observations afin d’anticiper au mieux chaque situation, même les plus extrêmes. En réalisant régulièrement des actions d'observation, les jeunes conducteurs pourront créer des automatismes de conduite et se sentir toujours plus à l’aise au volant de leur véhicule.

Avant de démarrer

Lorsqu’un conducteur est sur le point de démarrer son véhicule pour réaliser un trajet, même s’il s’agit d’un itinéraire qu’il emprunte quotidiennement, il devra vérifier différents réglages. De la position de son siège, à celles des rétroviseurs, tout doit être parfaitement réglé pour lui permettre d’observer son environnement e conduite. Ces quelques précautions doivent rapidement devenir des automatismes de conduite afin de permettre à chaque conducteur de s’installer rapidement au volant d’un véhicule.

Ensuite, lors de la mise en fonction du moteur, il est conseillé de vérifier que les voyants lumineux situés sur le tableau de bord confirment le bon état de fonctionnement du véhicule. Dans le cas contraire, il faudra intervenir directement ou faire appel à un professionnel pour réaliser des réparations.

Dernière étape importante, avant d’avancer ou du reculer, le conducteur devra boucler sa ceinture de sécurité. C’est sans doute l’un des automatismes les plus sous-estimés par de nombreux conducteurs et pourtant, il s’agit d’une notion essentielle qui sera vérifiée lors de l’examen du permis de conduire.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Circuler en toute sécurité

Un automobiliste devra, tout au long de son trajet, partager la chaussée avec d’autres usagers. Aussi, pour circuler en toute sécurité, il devra régulièrement observer le comportement des autres conducteurs et indiquer clairement ses intentions, en utilisant notamment ses clignotants pour indiquer s'il tourne à droite ou à gauche, pour signaler un dépassement ou un changement de voie. L'utilisation des clignotants doit devenir un automatisme de conduite.

Être attentif à la signalisation horizontale et verticale, afin d’adapter son allure, mais également de respecter les règles du Code de la route, est vivement conseillé. Même s’il n’est pas toujours évident de créer des automatismes de conduite, il est important de garder à l’esprit qu’une conduite sécuritaire permet d’éviter les accidents de la route.

Photographie montrant grâce à une légende les différents composants de la chaussée.

Quitter son véhicule

Avant d’arrêter ou de stationner son véhicule, un conducteur doit veiller à ne pas engendrer de gêne pour les autres usagers. Ainsi, vérifier qu’une partie de l’automobile n’empiète pas sur le trottoir ou sur la chaussée doit également devenir un automatisme de conduite. Le stationnement gênant entraîne régulièrement des ralentissements, voire des embouteillages au sein des grandes agglomérations. De plus, les conducteurs risquent de voir leur véhicule embarqué par la fourrière, et ils recevront une amende forfaitaire.

Après une longue période sans avoir conduit, il est conseillé de se faire accompagner par un passager expérimenté lors de son premier déplacement. Dans certains cas, notamment après un accident de la route, il est même conseillé de reprendre quelques heures de conduite avec un instructeur diplômé.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !