Conduite et verres correcteurs

Conduite et verres correcteurs sont de plus en plus souvent les ingrédients principaux d’un trajet en toute sécurité. En effet, ce n’est plus un effet de mode, mais l’une des conséquences de l’avènement du numérique  : de plus en plus de conducteurs voient leur vision se détériorer, et doivent donc porter un dispositif de correction visuelle pour être en état de conduire.

Jeune conducteur presentant son permis de conduire securise

Les conducteurs porteurs de verres correcteurs

En France, le Code de la route mentionne l’obligation pour les conducteurs d’avoir une acuité visuelle d’au moins 5/10ème. Si l’un des yeux d’un usager est doté d’une acuité inférieure à 1/10ème, l’autre devra en posséder une d’au moins 5/10ème. Si cela n’est pas cas, l’usager sera obligé de porter des verres correcteurs.

🚦 Consultez la définition complète de l’acuité visuelle 🚦

Aussi, dès l’inscription à l’examen du permis de conduire, les futurs conducteurs doivent l’indiquer afin que la mention « dispositif de correction et/ou de protection de la vision » soit présente sur le célèbre sésame rose.

Usager faisant examiner sa vision

Quelles sont les obligations  ?

Les obligations des conducteurs qui portent des verres correcteurs dépendent du défaut visuel. Dans tous les cas, il est conseillé de faire régulièrement contrôler sa vue par un professionnel afin d’avoir une correction adaptée. Ensuite, qu’il s’agisse de verres correcteurs ou de verres de contact, il est obligatoire de posséder un second dispositif dans son véhicule lors de chaque trajet. Cela doit permettre au conducteur de mener à bien son trajet, même s’il venait à prendre ou à endommager sa paire de lunettes.

Enfin, il est fortement conseillé lors de chaque renouvellement des verres correcteurs de faire réaliser une seconde paire, mais cette fois-ci de solaires. Ainsi, même lorsque la météo est bonne, le conducteur disposera de la meilleure correction possible, pour pouvoir conduire en toute tranquillité.

Conducteur senior portant des lunettes de vue

Pourquoi conduire sans verres correcteurs est-il dangereux  ?

Quel que soit le moyen de locomotion que les usagers utilisent, la majeure partie des informations qui leur sont adressées sont visuelles. C’est pour cela que, dans la plupart des cas conduite et verres correcteurs riment avec un trajet réussi. Le fait de ne pas ou de mal voir une information fournie par la signalisation peut avoir des répercussions très graves. Ce comportement met en danger le conducteur du véhicule, ses passagers, mais également tous les usagers qui viendraient à croiser sa route.

Les sanctions

Peu de conducteurs ont en conscience, mais au même titre que l’alcoolémie, les forces de l'ordre peuvent procéder à un contrôle de la vue du conducteur lorsque cela s’impose. C’est généralement le cas lorsqu’ils constatent durant une patrouille des mouvements de trajectoire anormaux d’un véhicule. Dans certains cas, cela peut entraîner l’immobilisation du véhicule.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Le fait de ne pas porter ses verres de correction pour un conducteur peut lui valoir une amende d’un montant de 135 € ainsi qu’une perte de 3 points sur son permis de conduire.

Les dernières études qui ont été menées par la Sécurité routière tendent à démontrer que quasiment deux conducteurs sur dix conduisent avec un défaut visuel non ou mal corrigé. Certains auraient même un niveau de vision inférieur à celle attendue par le Code de la route. À grande échelle, cela représente plusieurs millions de conducteurs, mais également de trop nombreux accident de la route.

Nos villes couvertes par la conduite :