Conductrice baillant au volant de sa voiture

Un dispositif pour détecter l’endormissement des usagers au volant

La MAIF travaille sur un futur dispositif destiné à alerter les conducteurs lorsque ceux-ci risquent de s’endormir lorsqu’ils circulent au volant de leur véhicule.

Une nouvelle solution permettant pour reconnaître les signes d’endormissement au volant

La MAIF vient de présenter un projet d’application mobile qui permettra d’analyser les comportements des conducteurs afin de repérer les premiers signes d’hypovigilance, c’est-à-dire d’endormissement au volant.

L’application analysera notamment :

  • les sessions de conduite trop longue sans réaliser de pause
  • les courbes de vitesse trop répétitives
  • la monotonie du trajet suivi
  • une courbe de vitesse excessive trop longue
  • les heures auxquelles les usagers circulent
  • les données liées au profil des conducteurs

L’application analysera tout d’abord les données de professionnels du transport habitués aux longs trajets sur autoroute, avant que l’équipe à l’origine de ce projet n’analyse les données qui auront été recueillies afin de repérer les signaux précurseurs de l’endormissement, et qu’ils soient capables de développer, à terme, un dispositif composé de capteurs intégrés dans les appuie-têtes des véhicules motorisés et capables de repérer les signes d’endormissement chez le conducteur et ainsi de déployer des alertes pour que l’usager prenne conscience de ce risque.

La fatigue au volant responsable d’un quart des tués sur les routes

Si différents acteurs de la sécurité routière développent des solutions afin de lutter contre l’hypovigilance, c’est en partie dû au fait que l’endormissement au volant reste à l’origine d’un nombre de morts très important sur les routes françaises, avec quelque 3500 morts en 2017 d’après les publications de la Sécurité Routière. Lutter activement contre l’endormissement au volant pourrait permettre de sauver un nombre important d'usagers sur les routes françaises et internationales.