Comment fonctionne l’assurance auto en cas d’inondation ?

La France a vu plusieurs fois certains de ses territoires en proie à de sévères inondations. Dans ce cas, les habitations mais également les véhicules sont sujets à à des dommages causés par la crue de l’eau qui s’infiltre dans les moindres recoins. Dans ce contexte de catastrophe naturelle, comment fonctionne l’assurance auto ? Peut-on espérer une indemnisation de la part des assureurs ?

AU SOMMAIRE :

Voitures traversant une route inondee

Les différentes couvertures d’assurance auto en cas d’inondation

Afin qu’une inondation soit prise en charge par l’assurance auto, il faut que l’évènement soit au préalable reconnu et annoncé par le gouvernement comme étant une catastrophe naturelle. De plus, la catastrophe naturelle doit être annoncée sur la zone géographique où se trouvait l’assuré au moment du sinistre. 

Néanmoins, l’annonce d’une catastrophe naturelle ne suffit pas toujours à se faire indemniser par son assurance, car cela dépend aussi du type de contrat d’assurance auto auquel a souscrit l’assuré. 

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Assurance tous risques et inondation

Si vous avez souscrit à un contrat d’assurance tous risques et que l’inondation est reconnue comme catastrophe naturelle, votre assurance auto vous indemnisera sans problème, à la hauteur des dégâts identifiés sur votre voiture.

Assurance au tiers et inondation

L’assurance au tiers, aussi appelée assurance responsabilité civile, ne permet pas l’indemnisation des inondations, même en cas de catastrophe naturelle et de dommages sur le véhicule. C’est une assurance qui se contente d’assurer les dommages matériels et corporels que le conducteur aurait pu causer à des tierces personnes lors d’un accident responsable. 

Ce contrat est donc un type d’assurance sans aucune option. Il peut néanmoins être pris avec des garanties supplémentaires, qui rajouteront un coût mais également permettront une meilleure garantie à l’assuré pour ce type de catastrophes climatiques.

Dans le cadre d’une inondation, un assuré peut donc espérer une indemnisation seulement s'il a souscrit à une garantie catastrophe naturelle et que cette dernière a été reconnue par le gouvernement. Le conducteur n'aura alors pas à mobiliser d'autres garanties, comme la garantie bris de glace ou un rétroviseur cassé, dans le cadre de la survenue de ce sinistre pour chaque type de dommage relevé sur sa voiture.

Comment être indemnisé suite à une inondation ? 

Si votre voiture subit une inondation, il vous incombe de prévenir au plus vite votre compagnie d’assurance. Vous avez en tout 10 jours à compter du sinistre pour prévenir votre assureur, idéalement en courrier recommandé avec accusé de réception. Vous pouvez bien sûr aussi le contacter directement par téléphone ou n’importe quel autre moyen qui sera mis à votre disposition par la compagnie d’assurance. 

Il est recommandé de joindre des preuves du sinistre comme des photos, des témoignages et des articles de presse qui appuieront vos dires sur la gravité de l’inondation subie.

Le montant de l’indemnisation

Suite à une inondation, si votre assureur accepte de vous indemniser, deux cas de figure vont s’offrir à vous :

  • Votre véhicule est réparable : si le montant des réparations n’excède pas la valeur de votre voiture, alors votre véhicule est réparable. Vous recevrez un remboursement de la part de votre compagnie d’assurance auto.
  • Votre véhicule est techniquement irréparable : les dégâts causés par l’inondation ne permettent pas la réparation de votre voiture, notamment si le système électronique à été touché par l’eau. Dans ce cas, les compagnies d’assurance indemnisent les assurés en fonction de la valeur annoncée par l’expert automobile qui jugera de l’état et de la valeur du véhicule avant le sinistre.
  • Votre véhicule est économiquement irréparable : les dommages faits par l’inondation sont techniquement réparables mais coûtent plus cher que la valeur du véhicule en lui-même avant le sinistre. Vous aurez alors la possibilité de céder votre voiture à votre assureur contre une somme correspondant à la valeur de votre voiture avant l’inondation. Vous pouvez aussi décider de conserver le véhicule pour réparation, mais les frais excédant la valeur de la voiture seront à votre charge.
Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

La franchise d’assurance auto

Les franchises d’assurance auto sont normalement fixées par les compagnies d’assurance lors de la signature du contrat. Lors de catastrophes naturelles, la loi a fixé le montant de la franchise à 380 euros. Cela signifie que toute victime d’une catastrophe naturelle comme une inondation, devra payer 380 euros de franchise à sa compagnie d’assurance pour être indemnisée des dommages subis suite à des événements climatiques d’une ampleur importante.