Voiture grêlée : quelle protection proposée par l’assurance auto ?

De nombreux événements imprévisibles peuvent provoquer des dommages à l'encontre d’un véhicule, et qui devront faire l’objet d’une déclaration de sinistre auprès de la compagnie d’assurance auto du propriétaire de l’automobile. Parmi ces événements imprévisibles, il est nécessaire de prendre en compte certains événements climatiques comme les épisodes de chutes de grêle, dont les conséquences peuvent être couvertes par un certain nombre de protections d’assurance auto.

AU SOMMAIRE :

Une voiture équipée de pneus neige roulant sur la neige

Qu’est-ce qu’une voiture grêlée ?

Les termes “voiture grêlée” désignent un véhicule qui a subi des dégâts dans le cadre d’un épisode important de chutes de grêle. Les préjudices provoqués par des grêlons sur une voiture pourront généralement être constatés sur les éléments externes du véhicule, à savoir la carrosserie ainsi que les vitres et les rétroviseurs externes.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quelles couvertures et garanties des assurances auto protègent les usagers contre la grêle ?

Si de la grêle provoque des dommages sur un véhicule, alors il est normal que le propriétaire dudit véhicule se demande si son véhicule sera protégé et s'il recevra une indemnisation lui permettant de couvrir les frais de réparation consécutifs à l’épisode de grêle en question. Le versement ou non d’une indemnisation consécutive à un épisode de grêle dépendra alors des couvertures que l’usager aura choisies lors de la signature de son contrat d’assurance auto.

Signature d'un prêt

Grêle et assurance auto au tiers

Si un automobiliste n’a souscrit qu’à la garantie responsabilité civile, il ne sera protégé que contre les dégâts que son véhicule et lui-même pourraient infliger à d’autres usagers. L’usager et sa voiture ne seront donc pas protégés contre les dommages subis suite à un accident responsable ou à un sinistre provoqué par un événement climatique tel qu’un orage de grêle.

Grêle et garantie “bris de glace”

En cas de chutes de grêle, la garantie “bris de glace” protégera le véhicule contre les dommages subis par les différentes vitres et éléments vitrés associés au véhicule. Les automobilistes n’ayant choisi que la couverture “bris de glace” ne seront pas couverts contre les dégâts provoqués contre la carrosserie, mais seront dédommagés si leur pare-brise, vitres latérales, lunette arrière ou rétroviseurs se retrouvent endommagés ou brisés par des grêlons.

Vitre d'une automobile avec un eclat

Grêle et garantie “tous accidents” ou “tous risques”

Les automobilistes ayant souscrit une assurance auto “tous risques” ou une garantie “tous accidents” seront protégés contre l’ensemble des dégâts que pourrait provoquer un orage de grêle à l’encontre d’une automobile. Peu importe l’étendue des préjudices subis par la voiture, si le conducteur a souscrit une assurance “tous risques”, alors il sera indemnisé par son assureur.

Grêle et garantie “catastrophe naturelle”

Les automobilistes n’ayant pas choisi une assurance “tous risques” pourront être indemnisés pour les dégâts subis suite à des chutes de grêle s’ils ont choisi la garantie “catastrophe naturelle” dans leur contrat d’assurance auto. Si un arrêté interministériel reconnaît l’évènement climatique comprenant l’orage de grêle ayant provoqué les dégâts subis par l’automobile comme étant une catastrophe naturelle, alors l’usager recevra une indemnisation équivalente aux dégâts constatés contre la voiture s’il a souscrit cette couverture ou à l’une des garanties “dommages” incluant la garantie “catastrophe naturelle” (comme les protections bris de glace, incendie, tous accidents, …).

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Déclaration de dommages provoqués par la grêle à son assureur

Un automobiliste dont l’automobile aura été endommagé par la grêle aura jusqu’à 5 jours pour déclarer la survenue de ce sinistre à sa compagnie d’assurance auto, comme pour les autres déclarations de sinistres comme en cas d'inondation. L’assureur pourra alors mandater un expert qui devra définir le coût de la remise en état du véhicule. Une fois que la voiture aura bénéficié de toutes les réparations nécessaires, alors la compagnie d’assurance réglera l’ensemble des coûts à l’exception de la franchise indiquée dans le contrat d’assurance auto.