Compétence 4 : conduire de manière autonome, sûre et économique

La compétence 4 : conduire de manière autonome, sûre et économique est la dernière étape du programme de formation à la conduite proposé par le Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne. Celle-ci intervient après la validation des 3 premières compétences. Durant les heures de conduite qui y sont dédiées, le moniteur de conduite balayera l’ensemble des acquis du candidat, en élevant progressivement le niveau de difficulté. Ainsi, il pourra introduire des portions de trajet sur voies rapides, durant les heures de pointe et lorsque cela est possible, sous la pluie. L’objectif est de s’assurer qu’à l’issue de la formation, l’élève dispose de toutes les connaissances nécessaires pour réussir l’examen pratique du permis de conduire.

Apprentie conductrice réalisant une marche arrière

À quoi sert le 4ème et dernier niveau de compétences du Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne ?

Si les deux premières compétences du Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne (REMC) permettent d’acquérir les premiers réflexes et compétences nécessaires à l’apprentissage de la conduite, la compétence 3 permet quant à elle d’introduire les notions de sécurité et d’économie. Celles-ci sont abordées dans le détail lors des leçons de conduite liées à la compétence 4 avant que débute l’initiation à une conduite autonome. Pour y parvenir, le candidat apprendra tour à tour : à évoluer dans un environnement de conduite complexe, à faire face à des conditions climatiques difficiles, mais également à adopter le bon comportement lorsque la circulation est dense.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Généralement, le moniteur de conduite demande la mise en place de leçons d’une durée de 2 heures, afin de suivre des parcours qui mêlent conduite en agglomération, autoroute et réaliser de manœuvres. Enfin, un ou plusieurs cours de nuit seront aussi planifiés à cette occasion, notamment pour valider la bonne utilisation des différents feux.

Jeune conductrice apprenant à conduire

Prendre l’autoroute et savoir conduire de nuit, à la découverte des 6 dernières sous-compétences à acquérir

L’acquisition de la compétence 4 : conduire de manière autonome, sûre et économique se découpe en 6 sous-compétences  :

  • C4a - S’insérer dans une circulation rapide
  • C4b - Conduire en agglomération dans une circulation dense
  • C4c - Conduire dans une file de véhicules
  • C4d - Adapter la conduite à des conditions de visibilité réduite, notamment la nuit
  • C4e - Adapter la conduite à des conditions où l’adhérence est réduite
  • C4j - Avoir des notions concernant les situations d’urgence

L’objectif de ces différentes sous-compétences est de sensibiliser les apprentis conducteurs aux risques routiers, aux comportements dangereux ainsi qu’à l’éco-conduite. Ce type d’initiative doit favoriser l’apparition d’une nouvelle génération de conducteurs beaucoup plus respectueuse du Code la route et de l’environnement.

Enseignant notant les compétences de son élève à la conduite

Une fois la compétence 4 : conduire de manière autonome, sûre et économique est acquise par le candidat, son apprentissage pratique du permis de conduire est quasiment finalisé. En effet, les candidats, qui auront opté pour une formation en conduite accompagnée ou supervisée, pourront mettre en pratique leurs compétences avant de se présenter à l’épreuve de conduite. Ainsi, en respectant les enseignements du Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne (REMC), éviter un faux pas le jour du permis devient possible.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !