Les quatre compétences globales du REMC

Depuis sa mise en place en France en 2013, le Référentiel pour l'Éducation à une Mobilité Citoyennes propose aux professionnels de la conduite une approche structurée pour apprendre à conduire en toute sécurité. Pour ce faire, une matrice découpée en quatre compétences a été mise à leur disposition. La grille d'évaluation utilisée lors du passage du permis du conduire permet de déterminer si le candidat est capable de maîtriser un véhicule dans un trafic dense et normal, de partager la route avec les autres usagers, mais également de pratiquer une conduite sûre, autonome et économe.

Candidate se presentant a l'examen du permis de conduire

Les quatre compétences globales du Référentiel pour l'Education à une Mobilité Citoyenne

Entre 1989 et 2013, la formation à l'examen du permis de conduire dispensée par les auto-écoles traditionnelle devait suivre le Plan National de Formation (PNF), qui s'articulait alors autour de 4 objectifs liés à la manipulation du véhicule ( comme savoir diriger son véhicule, tenir correctement son volant, utiliser les commandes, etc). Depuis 2013, le Plan National de Formation a été remplacé par le Référentiel pour l'Education à une Mobilité Citoyenne. Ce nouveau programme de formation est articulé autour de 4 compétences globales :

  • assumer personnellement ses responsabilités citoyennes, juridiques et sociales
  • utiliser un véhicule à moteur rationnellement et en sécurité
  • préparer ses trajets et conduire le véhicule de façon autonome dans les situations de circulation simples ou complexes
  • prendre en compte les facteurs entraînant une dégradation du système homme-véhicule-environnement, prendre les décisions qui permettent d'y faire face, mettre en oeuvre les mesures préventives

Chacune de ces 4 compétences est divisée en de nombreuses sous-compétences, qui doivent ensuite être évaluée tout au long de la formation du candidat par son enseignant de la conduite à travers le prisme de la Matrice GDE.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Assumer personnellement ses responsabilités citoyennes, juridiques et sociales

Cette première compétence doit permettre de vérifier que le candidat est capable d'appliquer les différentes règles du code de la route, mais surtout qu'il en comprend les enjeux en matière de sécurité et de lutte contre les risques. Cette compétence s'acquiert principalement en adoptant une conduite apaisée, ce qui lui offrira la possibilité de découvrir le rôle des différents éléments composant un véhicule, ainsi que celui des notions liées à l'écomobilité et à la conduite en toute autonomie.

Conductrice presentant la cle de sa voiture

Utiliser un véhicule à moteur rationnellement et en sécurité

Cette seconde compétence s'axe sur la compréhension et l'anticipation des risques dans le cadre d'une situation de conduite normale ou complexe. Elle permet également au candidat de comprendre les influences qu'il exerce personnellement sur sa conduite. Enfin, cette compétence lui permet d'appréhender les différentes influences s'articulant au niveau physiologique, psychologique et sociétal pour chaque conducteur, et qui peuvent eux aussi avoir un impact sur leur propre capacité à conduire.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Préparer ses trajets et conduire le véhicule de façon autonome dans les situations de circulation simples ou complexes

Par le biais de cette troisième compétence, l'aspirant conducteur doit être capable de circuler sans représenter de danger pour lui-même ou pour les autres usagers. Cela passe notamment par le respect des distances de sécurité, l'adaptation de l'allure aux différentes situations de conduite, ou encore la bonne communication avec les autres usagers de la route.

Presentation du disque de jeune conducteur

Prendre en compte les facteurs entraînant une dégradation du système homme-véhicule-environnement, prendre les décisions qui permettent d'y faire face et mettre en œuvre des mesures préventives

Grâce à cette dernière compétence, le futur conducteur doit prendre conscience de l'impact que peuvent avoir tout un ensemble de facteurs sur la conduite, comme la consommation d'alcool ou de produits stupéfiants. Il devra aussi comprendre l'influence des facteurs psychologiques ou médicaux, ainsi que les risques liés aux changements météorologiques. Le conducteur doit également savoir quels impacts pourront avoir une infraction ou une panne de son véhicule sur sa capacité à conduire.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

De nombreux éléments ont été mesurés et analysés lors de l'élaboration du Référentiel pour l'Éducation à une Mobilité Citoyennes par les pouvoirs publics. Parmi ceux qui ont eu le plus de poids, on retrouve notamment les taux d'accidentalité des jeunes de 15 à 25 ans, celui des deux-roues ainsi que celui lié à la consommation d'alcool et de drogue. Les enjeux éducatifs qui en découlent sont très importants et ils devraient permettre d'apporter une dimension bien plus citoyenne à la conduite.

Nos villes couvertes par la conduite :