Écarts de trajectoire et véhicules motorisés

La conduite des véhicules motorisés n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Il peut même arriver, dans certaines conditions, que des véhicules se retrouvent à réaliser des écarts de trajectoire plus ou moins importants en fonction des situations de conduite. Et si ces écarts peuvent avoir différentes causes, elles peuvent aussi avoir des conséquences plus ou moins graves pour le conducteur comme pour les autres usagers de la route. 

AU SOMMAIRE :

Usager de la route tenant le volant de son vehicule

Écart de trajectoire : définition

Un écart de direction est constaté lorsque le véhicule conduit par un usager de la route dévie, volontairement ou non, de la direction qu’il suivait auparavant. Des écarts de trajectoire peuvent être plus ou moins brusques, tout comme ils peuvent comporter un ensemble complexe de causes et de conséquences.

voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

Les différents facteurs impliquant des écarts de trajectoire

Il est possible de distinguer deux types de facteurs principaux pouvant déboucher sur des écarts de trajectoire : à savoir si ces écarts sont volontaires ou s’ils sont involontaires.

Les écarts de trajectoire volontaires

Dans la grande majorité des cas, les écarts de trajectoire volontaires sont réalisés directement par l’usager dans le but de protéger le véhicule avant qu’une collision ne survienne. Il n’est donc pas rare que des usagers aient le réflexe de donner un coup de volant en direction du bas côté suite à un freinage brusque, afin d’éviter de renverser un piéton, un animal ou de prendre part à un carambolage.

Conducteur subissant un ecart de trajectoire sur une voie mouillee

Les écarts de trajectoire involontaires

Les autres écarts de trajectoire constatés chez les usagers de la route sont des écarts involontaires. Les usagers peuvent éprouver des difficultés à maintenir une trajectoire stable à cause :

  • des conditions météorologiques (pluie, verglas, vent fort)
  • de l’état des pneus du véhicule
  • de l’état du conducteur (fatigue, consommation d’alcool, stress)
  • de problèmes dans le maintien du volant ou la coordination du conducteur

Comment éviter de réaliser des écarts de direction ?

Les automobilistes et les autres usagers de la route peuvent éviter de subir des écarts de trajectoire en adoptant un certain nombre de réflexes. Ainsi, pour éviter de réaliser des écarts de trajectoire trop importants, les conducteurs ne devront pas hésiter à ralentir afin d’adopter une vitesse de croisière adaptée à leur environnement de conduite. De plus, il est fortement conseillé aux usagers, et surtout aux débutants, de bien découper les actions qu’ils réalisent lorsqu’ils sont au volant afin de ne jamais rien oublier, et de ne surtout pas donner d’à-coups dans leurs volants.

voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

Les conséquences en cas d’écart de direction le jour de l’examen du permis de conduire

Il arrive que des candidats à l’examen du permis de conduire réalisent accidentellement des écarts de direction le jour de leur épreuve. Ces erreurs pourront être tolérées par l’inspecteur de la conduite en fonction de leur gravité. Ainsi, si l’écart de direction réalisé par le candidat lors de son examen n’a aucun impact sur sa trajectoire globale, alors l’inspecteur pourra passer outre. Mais si cet écart de trajectoire s’avère responsable d’une sortie de route dangereuse, par exemple, alors cette mauvaise gestion de la direction du véhicule pourra entraîner l’élimination du candidat pour cet examen.

Nos villes couvertes par la conduite :