Ensemble de velos electriques

Les speed bikes seront-ils les prochains véhicules électriques à la mode ?

Un nouveau type de véhicule électrique, situé à mi-chemin entre le scooter et le vélo, commence à trouver sa voie dans les différentes agglomérations françaises, parfois au mépris de certaines règles du Code de la route.

Les spécificités des speed bikes

Les speed bikes, ou vélos électriques rapides, sont comme leur nom l’indique des vélos dont la spécificité est qu’ils permettent de rouler très rapidement en zone urbaine. Embarquant un moteur pouvant aller jusqu’à 500 W, alors que les moteurs des vélos à assistance électrique sont limités à 250 W, les vélos électriques rapides peuvent aller jusqu’à 45 km/h.

Et ces vélos électriques extrêmement rapides se déclinent déjà en vélos urbains, tout chemin et tout terrain afin de plaire aux différents profils de cyclistes. De quoi réduire son temps de trajet, quelles que soient les voies de circulation empruntées et séduire de plus en plus d’usagers de la route, à la condition que ceux-ci ne soient pas freinés par les prix de ces vélos électriques rapides, qui peuvent aller de 3 000 euros jusqu’à 10 000 euros.

Vélos électriques rapides et Code de la route

Si les speed bikes, ou vélos électriques rapides, bénéficient de l'appellation “vélo”, leur vitesse de pointe les rapproche cependant plus des cyclomoteurs que des bicyclettes

Avant d’acquérir un vélo électrique rapide, les usagers de la route intéressés devront avoir décroché au minimum le permis AM, et devront le faire immatriculer. De plus, le véhicule devra impérativement être assuré et son conducteur devra porter un casque homologué pour les cyclomoteurs ainsi que de gants homologués CE et suffisamment résistants pour protéger les mains du conducteur en cas de choc.

Enfin, de par leur puissance, les speed bikes ont l’interdiction de circuler sur les pistes cyclables, comme c'est le cas pour les scooters.