Vehicule de convoi exceptionnel croisant un pont

La DSR facilite la vie des transports exceptionnels grâce à une cartographie nationale

La DSR et l’IGN viennent de mettre en ligne une carte numérique pour faciliter l’organisation des déplacements des transports exceptionnels.

Une cartographie spécifique pour les transports exceptionnels

La Direction de la Sécurité Routière ainsi que l’Institut National de l’Information Géographique et Forestière viennent de publier une cartographie numérique, libre et gratuite, permettant de prévoir au mieux le trajet d’un futur transport exceptionnel afin d’éviter les retards associés à des obstacles non indiqués sur une carte, par exemple.

Grâce à cette nouvelle carte, accessible en ligne via le site du géoportail : https://www.geoportail.gouv.fr/transports-exceptionnels, les transporteurs spécialisés dans les convois exceptionnels peuvent organiser au mieux les trajets de leurs véhicules.

Une carte complète et plus précise que les outils précédents

Alors que les transporteurs devaient auparavant organiser les trajets de leurs convois grâce à des cartes départementales accompagnées des arrêtés préfectoraux associés à chacun des départements traversés, les transporteurs peuvent dorénavant utiliser la carte en ligne comprenant les 5 principaux réseaux routiers ouverts aux véhicules exceptionnels qui traversent la France métropolitaine, ainsi que les différents ouvrages d’art ou obstacles que les convois pourraient être amenés à croiser durant leurs trajets.

Grâce à cette nouvelle carte, les transporteurs spécialisés dans les convois exceptionnels peuvent dorénavant vérifier les différentes descriptions liées à chacun de ces obstacles afin d’intégrer des règles de circulation spécifiques dès la planification du trajet.

L’intégration de ces différentes contraintes permet donc de planifier au mieux le trajet et doit permettre, à terme, la dématérialisation complète des cartes qui doivent obligatoirement être présentes dans le véhicule chargé du convoi exceptionnel, mais également les futurs outils de demande de convois exceptionnels, prévus pour la fin d’année 2022.