Qu’est-ce que le Document Général d’Orientation de la sécurité routière ?

Tous les usagers de la route ne le savent pas, mais les actions de sécurité routière mises en œuvre dans leur département sont définies et cadrées sur une période de 5 ans. Cette planification peut être retrouvée dans le Document Général d’Orientation de la sécurité routière, qui définit les enjeux et actions qui seront réalisées au niveau départemental.

AU SOMMAIRE :

Accident de la route en un poids lourd et un utilitaire

Qu’est-ce que le Document Générale d’Orientation, ou DGO ?

Un Document Général d’Orientation, ou DGO, est un programme administratif réalisé afin de cadrer et d’organiser les différentes actions et aménagements de protection des usagers de la route à mettre en œuvre dans un département sur une période de 5 ans. Ce document permet de suivre les grands axes de la lutte contre les accidents et la mortalité routière décidées par le gouvernement.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Quels sont les objectifs des DGO ?

Les DGO et la mise en application des actions qui les composent ont différents objectifs, notamment : 

  • d’intensifier la lutte contre les comportements à risques que les conducteurs peuvent adopter sur les routes
  • proposer de meilleures protections aux usagers de la route les plus vulnérables
  • encourager l’innovation en matière de lutte contre l’accidentalité et la mortalité sur les routes
  • assurer le bon respect des droits et l’égalité de traitement pour chaque usager de la route

Ces actions devront être adaptées à chaque territoire en fonction des taux de mortalité ou d’accidentalité des différentes populations. Différentes actions pourront ainsi être mises œuvre afin de mieux protéger des populations particulièrement à risque (seniors, jeunes conducteurs, …), de lutter contre les risques routiers professionnels, de combattre activement la conduite sous influence de l’alcool, de produits stupéfiants, de distracteurs (smartphones en tête) ou bien encore de mieux organiser le partage de la voirie entre les différentes catégories d’usagers de la route.

Automobile victime d'un tonneau en agglomeration

Quelles sont les différentes étapes mises en œuvre lors de la planification d’un Document Général d’Orientation ?

Chaque DGO doit passer par 7 étapes différentes au cours de son existence. 

Étape 1 : le lancement

La première étape inhérente à la création d’un DGO est la mobilisation des différentes parties prenantes dans la création et la mise en application de ce document au niveau local afin d’engager les réflexions et les travaux. Les différents partenaires mobilisés sont notamment les préfets de chaque département ainsi que les chefs de projets en matière de sécurité routière locale.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an

Étape 2 : l’état des lieux

Lors de la seconde étape, le département concerné par la rédaction du Document Général d’Orientation doit réaliser une présentation de sa démographie, de sa géographie ainsi que de l'étendue de son maillage routier. Cet état des lieux doit également comprendre un bilan de l’accidentalité dans le département durant les 5 années précédentes, ainsi que l’analyse des actions réalisées dans le cadre du DGO précédent.

Étape 3 : les enjeux pour les années à venir

La troisième étape à suivre lors de la création d’un Document Général d’Orientation est liée aux enjeux auxquels le nouveau DGO devra répondre. L’Observatoire Départemental de la Sécurité Routière devra tout d’abord réactualiser les enjeux du DGO précédent tout en ajoutant d’éventuels nouveaux besoins. Cette étape doit également permettre de chiffrer et de hiérarchiser les enjeux qui auront été retenus au niveau départemental. 

Choc frontal entre une automobile et un arbre

Étape 4 : les orientations pour les années à venir

Les besoins qui auront été retenus suite à la réalisation de l’étape précédente permettront alors de préparer l’orientation des différentes actions qui devront être mises en œuvre pendant la période couverte par le DGO.

Étape 5 : la rédaction du Document Général d’Orientation

La cinquième étape correspond à la rédaction du Document Général d’Orientation lui-même. Le programme ainsi rédigé est basé sur l’ensemble des éléments validés lors des étapes précédentes. Il comprend aussi une présentation de la manière dont le document a été élaboré, une présentation de l’accidentalité du département, les enjeux et orientations validées ainsi que l’organisation du suivi des actions mises en œuvre suite à l’application des différentes actions.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an

Étape 6 : la signature du Document Général d’Orientation

Une fois le Document Général d’Orientation rédigé, celui-ci devra être validé par les différentes parties prenantes, validation définie par l’apposition de leur signature, puis devra être diffusé.

Étape 7 : la mise en application et le suivi des actions définies précédemment

Une fois le programme défini, chaque département doit préparer un Plan Départemental d’Action et de Sécurité Routière. Ce plan est défini et appliqué chaque année au niveau local en fonction des besoins priorisés par le DGO. Les chefs de projets doivent aussi gérer le suivi des actions mises en œuvre au niveau local.