Tout savoir sur le corridor de sécurité

Lorsque des agents interviennent le long des voies de circulation, quelles qu’elles soient, ils mettent leur vie en jeu afin d’assurer la sécurité des autres qui circulent près d’eux. Pour assurer toujours plus leur sécurité, une règle de sécurité a vu le jour en septembre 2018, qui impose aux conducteurs de laisser lorsque c’est possible une voie d’écart entre leur véhicule et les agents en intervention. Cette règle, dénommée “corridor de sécurité” n’est pas suffisamment connue des automobilistes et donc pas assez suivie au quotidien.

AU SOMMAIRE :

Agent intervenant sur une route

Qu’est-ce que le corridor de sécurité ?

Le corridor de sécurité est une barrière virtuelle que les usagers de la route doivent appliquer afin de protéger l’ensemble des agents amenés à intervenir sur les voies des autoroutes, des voies rapides, etc …

Lorsqu’un usager de la route croise des éléments de signalisation indiquant la présence d’un chantier, d’un véhicule d’intervention ou bien d’un agent directement en intervention au niveau des voies, le conducteur doit impérativement ralentir pour réduire au maximum les risques de collision avec les agents ou les véhicules en train d’intervenir sur la voie de circulation.

Lorsque les conditions de sécurité sont réunies, les usagers qui approchent de la zone d’intervention devront se décaler sur les voies de circulation les plus éloignées de la zone d’intervention afin de laisser une voie d’écart entre leur véhicule et les agents de sécurité qui évoluent sur l’autoroute. Si les conducteurs n’ont pas la possibilité de laisser une voie complète entre leur véhicule et les agents en intervention, alors ils doivent veiller à circuler dans leur voie mais en collant le bord opposé à celui de l’intervention, afin de réduire au maximum les risques de collision.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Quelle est la fonction du corridor de sécurité ?

L’objectif du corridor de sécurité est de sécuriser au maximum les interventions des différentes catégories d’agents susceptibles de se retrouver à pied sur les voies rapides et les autoroutes dans le cadre de leurs missions. 

En 2020, pas moins de 131 agents de la Sanef se sont retrouvés impliqués dans un accident de la circulation alors qu’ils se trouvaient en intervention et 708 véhicules d’intervention ont été percutés durant leurs missions entre 2015 et 2019.

Appliquer le corridor de sécurité en fonction du contexte routier doit donc permettre de rentrer la route plus sûre pour les agents qui interviennent (qu’il s’agisse du personnel des autoroutes, des pompiers, des agents des forces de l’ordre, des dépanneurs, etc …) mais aussi pour les conducteurs qui sont amenés à croiser ces zones d’intervention.

Pompier intervenant sur une route

Quels sont les risques pour les usagers qui n'appliquent pas le corridor de sécurité ?

La règle du corridor de sécurité est inscrite dans le Code de la route depuis le 18 septembre 2018, suite à la parution au journal officiel du décret 2018-795 du 17 septembre 2018. Si un nombre encore trop important de conducteurs ne respectent pas la règle du corridor de sécurité, c’est en partie parce qu’ils ne savent pas que ne pas respecter cette règle peut les exposer à la remise d’une contravention de quatrième classe, se composant d’une amende forfaitaire d’un montant de 135 euros ainsi que de l’éventuelle perte d’un point sur leur permis de conduire en fonction de l’infraction constatée par les policiers ou les gendarmes à proximité de la zone d’intervention.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !