À partir de quel âge un enfant peut-il monter à l’avant d’une voiture ?

En France, le Code de la route précise que seuls les enfants de 10 ans et plus peuvent légalement s’installer à l’avant d’une voiture. Cependant, il existe 3 situations très spécifiques qui permettent de déroger à la règle, sous certaines conditions. Qu’ils soient installés à l’avant ou l’arrière, les enfants de moins de 10 ans doivent obligatoirement être installés, en fonction de leur âge, dans un siège-auto ou un rehausseur homologué et avoir bouclé leur ceinture de sécurité.

AU SOMMAIRE :

Monter à l’avant d’une voiture c’est possible, à partir de 10 ans

Cette restriction d’âge s’implique même pour les conducteurs dont les enfants se disputent la place du passager avant. En attendant d’avoir l’âge requis, c’est à l’arrière que l’enfant devra impérativement prendre place, bien installé dans un dispositif de retenue permettant de boucler la ceinture de sécurité. Une fois l’âge de 10 ans atteint, un enfant peut monter à l’avant d’une voiture comme n’importe quel passager adulte. Tout comme « les grands », il devra boucler sa ceinture de sécurité lors de chaque déplacement afin d’effectuer ses trajets en toute sécurité.

Les cas particuliers où un enfant de moins de 10 ans peut monter à l’avant d’une voiture

L'apprentissage du Code de la route prévoit trois situations très spécifiques qui permettent de faire monter un enfant de moins de 10 ans à l’avant d’une voiture  :

  • dans le cas où le véhicule n’est pas équipé d’une banquette arrière, ou si celle-ci ne dispose pas de ceintures de sécurité
  • dans le cas où la banquette arrière est temporairement inutilisable, ou si elle est déjà occupée par d’autres enfants de moins de 10 ans
  • dans le cas où l’enfant est installé « dos à la route » dans un siège-auto homologué.
Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Siège auto et rehausseur obligatoire avant 10 ans

La législation française impose également qu’avant leur 10 ans, les enfants doivent être installés dans des dispositifs de retenue comme les sièges-auto et les rehausseurs. Grâce à eux, la ceinture de sécurité est placée à la bonne hauteur et cela permet de limiter le risque de blessure aux cervicales en cas de choc.

Les sanctions

Si lors d’un contrôle routier, un enfant de moins de 10 ans circule à l’avant d’une voiture, le conducteur est considéré comme responsable de l’infraction. Aussi, il écopera d’une amende forfaitaire d’un montant de 135 euros, qui sera assortie d’un retrait de 3 points sur son permis de conduire. Cependant, ce type d’infraction est rarement sanctionnée, mais donne lieu à une mise en garde verbale.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Si le Code de la route interdit formellement aux enfants de moins de 10 ans de prendre place à l’avant d’une voiture, c’est avant tout pour des raisons de sécurité. En effet, la morphologie des jeunes enfants ne leur permet pas d’être uniquement protégés par le port de leur ceinture de sécurité en cas de choc. De fait, l’utilisation d’un siège-auto ou d’un rehausseur est généralement nécessaire pour les stabiliser dans une position suffisamment confortable. Force est de constater que la place du passager avant est rarement adaptée à ce type d’équipement, contrairement à la banquette arrière.

Nos villes couvertes par la conduite :