Les actions de sécurité routière en France et dans le monde

De nombreux conducteurs peuvent être amenés à critiquer, à un moment donné, les nouvelles dispositions réglementaires mises en place par le gouvernement. Il est possible de citer, à titre d’exemple, la récente réduction de la vitesse sur les routes à double sens de circulation sans terre plein central à 80 km/h, au lieu des anciens 90 km/h.

Il faut cependant comprendre que toutes ces mesures développées et mises en oeuvre par le gouvernement ne sont pas élaborées par hasard. Pour cela, il faut reprendre le contexte mondial en matière de sécurité routière, notamment via l’article listant les principaux faits mondiaux en lien avec la sécurité routière. Les principaux points à retenir sont que 1,2 million de vies sont perdues sur les routes mondiales chaque année, que 49% des usagers tués sont des piétons, des cyclistes et des motocyclistes et que les accidents de la route sont la principale cause de décès des 15-29 ans.

Le bilan des accidents de la route dénombre un grand nombre de pertes humaines, mais il implique également des coûts sanitaires et socio-économiques tout aussi importants, qui atteignent entre 1 et 3% du PIB pour la plupart des pays. “Les accidents de la route peuvent survenir tous les jours mais ils sont parfois prévisibles et évitables". Compte tenu de ces bilans des issus des différents programmes mondiaux, des méthodologies ont été mis en place pour enrayer ces tendances désastreuses.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Plan mondial pour la décennie d'actions pour la sécurité routière 2011-2020

Ce plan, mis en place par les Nations Unies, a pour objectif de réduire de moitié le nombre de tués et de blessés sur les routes mondiales. Pour atteindre cet objectif, chaque pays doit mettre en place tout un ensemble d’actions développées à partir de la méthodologie proposée par les Nations Unies, qui comprend 5 volets principaux proposant des solutions éprouvées et économiquement efficaces :

Programme de développement durable à l'horizon 2030

En 2015, les Nations Unies ont adopté ce programme, qui se substitue à un ancien projet (Millénaire pour le développement durable) en intégrant les cibles sur la sécurité routière. On compte donc dans les 17 objectifs principaux de ce programme 2 cibles relatives à la sécurité routière : (Source : Transforme notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030. New York, Organisation des Nations Unies, 2015)

Cible 3.6 : D'ici à 2020, diminuer de moitié à l'échelle mondiale le nombre de décès et de blessures dus à des accidents de la route.

Cible 11.2 : D'ici à 2030, assurer l'accès de tous à des systèmes de transport sûrs, accessibles et viables, à un coût abordable, en améliorant la sécurité routière, notamment en développant les transports publics, une attention particulière devant être accordée aux besoins des personnes en situation vulnérable, des femmes, des enfants, des personnes handicapées et des personnes âgées.

Module technique "SAuver des VIES"

Le module technique SAVIES (pour “SAuver des VIES”) présente des actions prioritaires à mener en matière de sécurité routière pour permettre aux différents pays d'atteindre les objectifs du "Programme de développement durable à l'horizon 2030", ainsi que les objectifs du "Plan  mondial pour la décennie d'action pour la sécurité routière 2011-2020". C'est-à-dire :

  • diminuer de moitié le nombre de blessés et de tués sur les routes
  • mettre en place d'un système de transport sûr, abordable, accessible à tous et durable

Le tableau ci-dessus permet de faire le lien avec plusieurs mesures mises en place en France depuis 2011, ces différents liens seront détaillés dans une série d'articles à venir, qui permettront de mettre en avant le lien entre les propositions des Nations Unies et certaines actions menées en France.

Nos villes couvertes par la conduite :