Le tourne-à-droite cycliste

Cette signalisation, reconnue officiellement sous le terme de « cédez-le-passage cycliste au feu  », est aussi appelée tourne-à-droite cycliste, et se retrouve sous la forme d'un petit panonceau rectangulaire permettant aux conducteurs de deux-roues non motorisés de s'orienter vers la droite ou d’aller tout droit lorsqu'un feu est rouge, mais uniquement après avoir cédé-le-passage à aux autres véhicules. Il est possible d’en apprendre plus sur le tourne-à-droite cycliste grâce à des tests de Code de la route gratuits.

Panneau d'autorisation d'aller tout droit au feu pour les cyclistes

Quelle est l'utilité du tourne-à-droite cycliste ?

Ce dispositif très innovant en France, se retrouve déjà implanté aux abords de la chaussée depuis de nombreuses années, notamment en Allemagne et aux Pays-Bas. Cet élément de signalisation permet de sécuriser le parcours des cyclistes en leur donnant la possibilité de tourner à droite, ou de franchir un carrefour pour aller tout droit. Cela est possible dès qu’il n’y a plus aucun véhicule motorisé sur un carrefour alors que le feu tricolore présent sur les côtés de l'usager est au vert, et avant que les conducteurs circulant le long de la même voie que le cycliste, toujours à l'arrêt suivant les informations délivrées par le feu rouge, ne s’avancent le long de leurs voies. Par ailleurs, ce système fait la différence entre le démarrage des usagers motorisés qui tournent sur leur droite et celui des cyclistes. Cela est lié aux très nombreux accidents qui ont lieu avec des camions, car la visibilité des conducteurs y est réduite par d'importants angles morts.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Le tourne-à-droite apporte un meilleur confort pour circuler en raccourcissant la durée du parcours des cyclistes, car ils ne sont pas contraints de patienter lors d'une phase rouge si aucun autre usager n'est présent au niveau de l'intersection, qu’il s’agisse de véhicules motorisés ou de piétons.

Une modification du Code de la route

En France, c’est une phase pilote de plusieurs années dans les communes de Strasbourg, de Bordeaux puis de Nantes qui a permis d’aboutir à une mise à jour du Code de la route. Cette dernière légalise la possibilité pour les maires d'implanter dans leur commune ce dispositif grâce à des dispositions officielles régies par l’article 18 du décret du 12 novembre 2010 du Ministère de l’Environnement et des Transports, qui modifie l’article R. 415-15 du Code de la route.

Ensuite, c’est l’arrêté du 12 janvier 2012 qui a défini les détails de la « signalisation visant à autoriser un mouvement directionnel pour les cyclistes dans les carrefours à feux ». Ce dispositif peut prendre plusieurs formes telles qu'un feu clignotant dédié aux cycles, ou encore un panonceau dont la mise en place est plus adapté pour une implantation globale du dispositif.

différents exemples de tourne à droite cyclistes

Implantations dans les agglomérations

À Strasbourg, à Bordeaux ainsi qu'à Nantes, le déploiement des tourne-à-droite pour cyclistes n'a été accompagné d’aucun accident de la circulation. À partir de l’été 2013, le dispositif a été progressivement généralisé dans l’ensemble des zones 30 implantées dans Paris. Cela a été rendu possible suite à une expérimentation qui a été réalisée en 2012 sur 15 intersections dans le 10ème arrondissement et qui s’est avérée plus que positive puisqu’aucun accident n’y a été recensé. Dès l’été 2015, la Mairie de Paris a décidé d’ajouter cet élément de signalisation sur environ 1 000 croisements de plus que les 500 qui en étaient déjà équipés.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

À Rennes, ce sont plusieurs carrefours qui ont été dotés de « cédez-le-passage cycliste au feu » courant 2012. À Grenoble, ce sont environ 240 éléments de signalisation qui ont été implantés sur les 120 intersections de toute l'agglomération.

Fin 2006, c’est à Tours que plus de 150 panneaux ont été apposés sur les feux tricolores du centre-ville. Depuis 2016, des panneaux de type « tourne-à-gauche cycliste » ont été implantés sur le feux tricolores plusieurs agglomérations de la région parisienne. Comme pour la signalisation « cédez-le-passage cycliste au feu », il s’agit d’une première phase de test pour vérifier la valeur ajoutée de ce nouveau dispositif.

Nos villes couvertes par la conduite :