Les panneaux de direction obligatoire

Quelle que soit l’information qu’ils transmettent aux usagers, les panneaux de direction obligatoire sont des signaux verticaux qui appartiennent à la catégorie des signalisations de prescription. Leur mission consiste à imposer aux conducteurs de suivre une ou de plusieurs directions possibles au niveau d’une intersection. En France, il existe pas moins de 6 versions de cet élément de signalisation, et chacune d’entre elles peut être accompagnée d’un panonceau complémentaire. Pendant l’examen du Code, il n’est pas rare que les candidats soient confrontés à des questions concernant la différence entre un panneau de direction obligatoire et un panneau d’indication. Cela permet de juger leur qualité d’observation, ainsi que leurs connaissances en matière de signalisation routière.

Tout savoir sur les panneaux de direction obligatoire

Comment reconnaître les panneaux de direction obligation des autres éléments de signalisation ? C’est simple, ils sont de forme circulaire, dotée d’un fond de couleur bleue et contiennent en leur centre une flèche blanche. En France, ils sont implantés sur le réseau routier afin d’imposer une direction aux usagers de la route. De fait, un peu à la manière des panneaux d’interdiction, ils n’autorisent pas certains comportements de conduite. Dès lors qu’ils apparaissent en étant barrés d’un listel rouge, cela annonce la fin de l’obligation au niveau du panneau. Ainsi, les conducteurs pourront reprendre tranquillement leur trajet en choisissant librement la direction qu’ils vont suivre.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les différents panneaux de direction obligatoire

En France, il existe plusieurs types de panneaux de direction obligatoire  :

  • le panneau de direction obligatoire à la prochaine intersection : tout droit, qui est codifié B21b (1),
  • le panneau de direction obligatoire à la prochaine intersection : à droite, qui est codifié B21c1 (8),
  • le panneau de direction obligatoire à la prochaine intersection : à gauche, qui est codifié B21c2 (9),
  • le panneau de directions obligatoires à la prochaine intersection : tout droit ou à droite, qui est codifié B21d1 (2),
  • le panneau de directions obligatoires à la prochaine intersection : tout droit ou à gauche, qui est codifié B21d2 (3),
  • le panneau de directions obligatoires à la prochaine intersection : à droite ou à gauche, qui est codifié B21e (10).

Première série de panneaux d'obligation

Troisième série de panneaux d'obligation

Leur implantation sur la chaussée

De manière générale, les panneaux de direction obligatoire sont implantés à proximité d’un carrefour. Contrairement aux panneaux d’obligation de tourner à droite ou à gauche ainsi qu’aux panneaux de contournements obligatoires, ils informent les usagers du caractère obligatoire de suivre une ou plusieurs directions. Néanmoins, ils peuvent être complétés d’un panonceau M1 ou M4 afin de spécifier respectivement la distance sur laquelle s’étend l’obligation et la catégorie de véhicule concernée.

La différence entre les panneaux de direction obligatoire et les panneaux d’indication

Même si cela est de plus en plus rare, il arrive encore que des conducteurs confondent le panneau d’indication, qui les informe qu’une voie est à sens unique avec le panneau de direction obligatoire, qui indique qu’ils devront aller tout droit à la prochaine intersection. Pour ne pas tomber dans le piège, il suffit d’observer le format de ces deux éléments de signalisation. En effet, même s’ils sont de la même couleur, le premier est carré, comme tous les panneaux d’indication, alors que le second est circulaire.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Le fait de ne pas respecter les indications données par des panneaux de direction obligatoire est une infraction routière. Généralement, le motif invoqué par les agents de police ou les gendarmes, lors de la verbalisation du contrevenant, est le non-respect de la signalisation routière. Cette notion est relative à l’article R.411-25 du Code de la route. D’ailleurs, la section 4 de ce dernier stipule que « Le fait, pour tout conducteur, de ne pas respecter les indications résultant de la signalisation routière est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe. ». Aussi, le conducteur sanctionné devra s’acquitter d’une amende forfaitaire d’un montant de 35 euros, qui pourra être minoré à 22 euros en cas de paiement rapide.