Que faut-il savoir avant de reprogrammer son moteur ?

Afin de gagner de la puissance sur leur moteur, certains automobilistes souhaitent le reprogrammer en faisant évoluer le boîtier électronique de la voiture. Cette opération sert à gagner en puissance mais aussi à réduire la consommation de carburant. Toutefois, ce n’est pas une manipulation sans risque pour le véhicule et son système. Parfois, en modifiant le boîtier, qui gère la quantité de carburant injectée ainsi que la pression du moteur, certains problèmes peuvent survenir. Alors quelles sont les précautions à prendre avant une reprogrammation moteur ?

AU SOMMAIRE :

Homme qui répare une voiture avec des outils

Pourquoi réaliser une reprogrammation moteur ?

Reprogrammer son moteur signifie le modifier afin de pouvoir gagner en puissance et aller plus vite. La plupart du temps, ce sont les conducteurs de voitures puissantes et sportives qui souhaitent reprogrammer leur moteur. En effet, gagner quelques chevaux sur une voiture citadine paraît peu intéressant, contrairement aux voitures puissantes sur lesquelles une puissance additionnelle pourrait faire une belle différence. Néanmoins, il est possible de reprogrammer tous les modèles du marché sans exception tant qu’ils sont équipés d’un système de gestion électronique d’injection. C’est ce boîtier électronique qui va être modifié lors de la reprogrammation. Cette manipulation permet à la reprogrammation d’être autorisée, car aucune pièce mécanique du véhicule n’est touchée. Quand on reprogramme un moteur, on modifie les paramètres d’injection du boîtier : 

  • Temps d’ouverture.
  • Nombre d'injections par cycle.
  • Pression d’injection.
  • Avance à l’injection.

On joue aussi sur la suralimentation en modifiant la pression. Toutes ces valeurs sont modifiées afin d’obtenir plus de puissance dans le moteur.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an

Quelles sont les étapes de la reprogrammation moteur ?

Une reprogrammation moteur est un processus qui se réalise en plusieurs étapes et qui doit être suivi par des professionnels.

Le diagnostic du véhicule

Les techniciens inspectent le véhicule afin de s’assurer qu’il est éligible à la reprogrammation et qu’il ne comporte pas de défauts.

Les essais techniques au banc de puissance

Le véhicule est ensuite installé sur un banc de puissance qui sert à réaliser des tests pour vérifier que le moteur est en bon état et qu’il ne démontre aucun déficit de puissance. Si le moteur est encrassé ou qu’il a une panne, la reprogrammation ne pourra pas être réalisée.

L’optimisation du boîtier électronique

Les données du logiciel du boîtier sont modifiées afin d’optimiser au maximum la puissance du véhicule. C’est l’étape la plus longue et la plus délicate : il faut toujours faire attention à ne pas pousser trop loin les valeurs du moteur, au risque de l’abîmer.

 

Les essais de vérification du moteur

Suite aux modifications réalisées, des essais sont faits pour vérifier que le véhicule et son moteur sont en bon état. Souvent, cette étape permet de réaliser des ajustements.

Les avantages de la reprogrammation moteur

Reprogrammer son moteur présente de nombreux avantages comme le gain de puissance qu’il est possible d’augmenter de 10% à 30% selon les véhicules. Suite à cela, le conducteur va donc gagner une forte vivacité de conduite, une meilleure souplesse du moteur et des montées en régime conséquentes. De plus, en rendant son moteur plus puissant, le conducteur contribue à la réduction des émissions polluantes : en effet, un moteur moins sollicité consomme moins. 

Photographie d'un moteur en gros plan

Les risques et les inconvénients de la reprogrammation moteur

Si une reprogrammation moteur n’est pas effectuée correctement, elle peut présenter des risques. Par exemple, si les limites de tolérance de puissance sont trop poussées, cela va user prématurément les pièces de la voiture comme le turbo et l’embrayage qui seront sollicités au-delà de ce qu’ils sont capables de faire. A long terme, cela peut provoquer la cassure du moteur. L’essentiel est donc de s’assurer que votre véhicule est reprogrammé dans le respect de son potentiel mécanique. Le système d’injection lui aussi peut être abîmé s'il est trop sollicité.

Concernant l’assurance auto, il est très important de déclarer une reprogrammation du moteur à sa compagnie. Même si le véhicule et sa mécanique ne sont pas modifiés, la puissance change. Votre assureur doit donc adapter votre contrat en fonction.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an

Combien coûte une reprogrammation moteur ?

Le prix pour reprogrammer un moteur dépend de la voiture concernée. Il peut osciller entre 400 et 2500 euros pour une simple modification du logiciel. Si la reprogrammation est plus poussée, elle peut coûter jusqu’à 10 000 euros.