La pression des pairs durant la conduite

De plus en plus de conducteurs se plaignent des mauvaises conditions qu’ils rencontrent durant leurs trajets quotidiens ou sur la route des vacances et qui minent leur capacité à conduire. Du manque d’attention aux incivilités, à cause de la pression des pairs, il suffit parfois d’un rien pour que la route se transforme en cauchemar.

Bien conduire et incivilités

Les travaux récents autour du code de la route tendent à démontrer qu’adopter un comportement courtois à l’égard des autres usagers a un impact significatif sur l’accidentalité. En effet, un conducteur qui respecte les réglementations du Code de la route, tout en restant maître de ses émotions et de son véhicule, a moins de chances d’être impliqué dans un accident.

L’arrivée massive de nouveaux dispositifs numériques, comme les smartphones ou les GPS, dans l’habitacle des véhicules a entraîné une diminution de l’attention que les conducteurs portent à leur environnement de conduite et aux autres usagers.

Enfin, la multiplication des comportements dangereux et les incivilités de nombreux usagers jouent un rôle majeur lorsqu’il est question de la pression exercée sur les conducteurs.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Le comportement du conducteur

Qui n’a jamais perdu son calme dans les embouteillages ? Chaque conducteur réagit à sa manière aux situations particulièrement stressante, mais certains semblent parfois même oublier qu’ils ne sont pas seuls sur la chaussée. Aussi, il est primordial pour un conducteur de maintenir son attention sur l’évolution des conditions de circulation, plutôt que sur les véhicules qui zigzaguent entre les files en voulant gagner du temps.

Ne pas profiter du moindre arrêt à un feu rouge pour dégainer son smartphone afin de lire ses mails et ses SMS devrait également être une pure question de logique. Malheureusement, ce comportement totalement irresponsable est très répandu, notamment dans les grandes agglomérations.

Le comportement des passagers

Si les plus jeunes passagers ont parfois du mal à canaliser leur énergie durant un trajet, les adultes ne sont pas en reste. Entre la pression continue, qui peut être exercée sur un conducteur en commentant le moindre de ses gestes et les sollicitations régulières pour monter le son de l’autoradio, mettre la climatisation ou encore accélérer, le comportement des passagers peut devenir irritant. Par respect pour le conducteur d’un véhicule, il est également conseillé aux passagers d’adopter un comportement courtois et silencieux afin d’aider l’usager au volant à se concentrer sur la route.

Conductrice en colere

Les comportements des pairs

Les appels de phares, les coups de klaxon et les noms d’oiseau en tout genre n’ont pas leur place dans les relations entre les usagers de la route. Ces attitudes peu respectueuses ne font que renforcer les tensions entre conducteurs, piétons et cyclistes. Ces frictions peuvent s'aggraver au point que des situations au premier abord totalement anodines peuvent au final avoir des conséquences graves. De la simple collision à l’accident mortel, il n’y a parfois qu’un pas... Même lorsqu’un usager pense être dans son plein droit, sur la route, il ne faut jamais tenter de se faire justice, surtout en réalisant une queue de poisson.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Le jour de l’examen pratique du permis de conduire, il sera possible pour un candidat de glaner de précieux points en faisant preuve de courtoisie au volant. En effet, sa capacité à contrôler ses réactions face à la pression des pairs pourrait être un atout de taille, même avant de pouvoir prendre le volant de manière autonome.

Nos villes couvertes par la conduite :