Chat dans une voiture

Avec l’hiver, des chats peuvent se cacher dans votre voiture

Parmi toutes les vérifications que doivent réaliser les usagers de la route avant de prendre le volant, il en est une qui est tout particulièrement spécifique à la saison hivernale : le besoin de vérifier qu’un animal, le plus souvent un chat, ne se cache pas sous le capot de votre voiture.

Le moteur de votre voiture, un palace de rêve pour un chat

Qui dit hiver dit bien évidemment températures extérieures particulièrement froides. Or de nombreux animaux vivant dehors pourraient être amenés à rechercher un recoin chaud et douillet susceptible de leur épargner la rudesse de la saison hivernale.

C’est pour cette raison que des animaux, le plus souvent des chats, peuvent être amenés à trouver refuge sous le capot de votre véhicule.

Ce comportement est généralement remarqué chez les chatons qui n’ont pas encore expérimenté suffisamment le monde extérieur pour se méfier des voitures. Attirés par la chaleur qui se dégage du moteur après que votre voiture ait pris la route en hiver, les chats peuvent se faufiler sous votre capot et se blottir près du bloc moteur.

Mais malheureusement pour les pauvres bêtes qui cherchaient simplement à se prémunir contre le froid comme pour les propriétaires des voitures temporairement occupées par des animaux, l’expérience peut mal se finir si l’usager de la route ne fait pas suffisamment attention. Il est donc conseillé soit de vérifier directement sous le capot, soit de faire du bruit avant chaque départ afin de déloger les potentiels clandestins qui pourraient se trouver près de votre moteur, afin d’éviter au maximum les drames pour les animaux mais également pour votre voiture. 

Bien d’autres animaux peuvent s’intéresser à la chaleur de votre moteur en hiver

Les chats ne sont pas les seuls animaux qui ont pour habitude de se protéger du froid en cherchant à se cacher sous le capot d’une voiture en hiver. Les rongeurs, notamment les rats, peuvent s’introduire sous la carrosserie de votre voiture et dévorer les câbles qui s'y trouvent, provoquant ainsi des pannes souvent importantes. Même chose chez les fouines, qui vont elles aussi mordiller les câbles autour de votre moteur afin de marquer leur territoire.

Les automobilistes Européens peuvent néanmoins s’estimer heureux de ne pas être confrontés à des créatures plus étranges et souvent plus dangereuses. En effet, de l’autre côté de l’Atlantique, de nombreux usagers de la route ont déjà eu la désagréable surprise de découvrir un raton laveur ou bien un blaireau sous leur capot.