Autoévaluation : comprendre son importance dans la formation au permis de conduire

Si les candidats à l’examen du permis de conduire s’attendent, bien évidemment, à être notés le jour de leur présentation à l’épreuve, ils doivent également savoir qu’ils peuvent et doivent être évalués tout au long de leur formation. Ces évaluations peuvent avoir lieur à leur demande ou suivant, les besoins, être à l'initiative leur enseignant de la conduite lors de la réalisation d’un bilan de compétences. Mais en plus de ces différentes formes d'évaluation, les candidats à l'examen du permis de conduire doivent impérativement s’autoévaluer. Avant de parler de l’importance de l’autoévaluation dans le cadre de la formation au permis de conduire, il faut comprendre ce que c’est, et quelles sont les concepts à bien appréhender afin de s'autoévaluer correctement.

Examen du permis de conduire et grille de notation

Qu’est-ce que l’autoévaluation ?

L’autoévaluation peut être définie comme le fait d’être capable d’évaluer ses propres compétences. Il ne s’agit donc pas d’attendre que quelqu’un, comme le formateur, dise au candidat quel est son niveau dans un domaine précis, mais bien de réaliser un vrai travail d’introspection en s’évaluant soi-même.

Mais s’il veut s’autoévaluer, le candidat doit savoir se poser les bonnes questions, tout en ayant une bonne vision du niveau à atteindre afin de savoir où se positionner par rapport à ses objectifs. Dans ce cas précis, l’accent doit être mis sur les compétences théoriques et pratiques attendues lors de l'examen du permis En effet, le candidat doit non seulement connaître les différentes règles du Code de la route, mais doit également savoir les mettre en pratique en situation réelle. Et la nuance est de taille dans le cas de la circulation au volant d’une automobile, car les règles du Code de la route ne suffisent pas toujours pour couvrir les risques inhérents à chaque situation de conduite.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Pourquoi est-il essentiel de bien appréhender les risques associés à la conduite ?

En connaissant les risques associés à chaque situation de conduite, il devient alors beaucoup plus simple pour chaque candidat de comprendre les règles qui permettent de réduire ces risques, et donc de les appliquer à court, moyen et long terme lors de situations réelles. Ce sont ces connaissances des situations à risque et les capacités d’adaptation des candidats face aux situations dangereuses qui doivent leur permettent de devenir des conducteurs sûrs et responsables, qui ne visent pas uniquement l’obtention du permis de conduire, mais voient bien leur formation comme un ensemble d’acquis qu’ils garderont tout au long de leur vie de conducteur.

En effet, l’obtention du permis de conduire est une étape importante dans une vie, mais ce n’est pas un aboutissement. C’est un droit de partager la route avec toutes les autres catégories d’usagers, ayant pour but réel la sécurité pour soi et pour tous les autres usagers de la route. C’est donc pour aider le candidat à atteindre cet objectif que l’enseignant de la conduite joue pleinement son rôle de guide pour son élève, en lui permettant de s’autoévaluer au travers de discussions et de questions spécifiques.

Candidate se formant a l'examen du permis de conduire

Comment réussir son autoévaluation ?

Pour s’autoévaluer correctement, les candidats doivent impérativement connaître le niveau à atteindre qui leur permettra de décrocher leur examen du permis de conduire. C’est leur enseignant de la conduite, en tant que référent, qui doit définir pour les candidats le niveau de compétence exact à atteindre s’ils souhaitent obtenir leur examen. En complément de cela, le formateur doit aider les élèves à s’autoévaluer en les poussant à se poser les bonnes questions, en discutant ou en leur soumettant des exemples précis. Grâce à cela, l’élève peut se positionner dans son apprentissage, ce qui lui permet de dire s’il est plus ou moins proche du niveau attendu le jour de l’examen pratique.

Les différents niveaux de l’autoévaluation

L’autoévaluation doit avoir plusieurs niveaux, afin que l’élève puisse autoévaluer ses compétences dans un domaine précis, d’un point de vue :

  • de la connaissance de la règle
  • de la compréhension du risque
  • et de sa maîtrise pratique (mise en situation)

Lors de l’apprentissage à la conduite, Ornikar propose aux apprenants de s’autoévaluer grâce à notre livret d’apprentissage dématérialisé.

Ainsi, pour chaque compétence visée par le programme de formation à l’apprentissage de la conduite, l’élève peut indiquer le résultat de son autoévaluation à l’aide de feux verts, orange et rouges. Ce code couleur universel permet au candidat de se rappeler de sa position vis-à-vis de chaque compétence, et lui permet de définir un plan d’action avec son enseignant, ce qui lui permettra de progresser à son rythme et en fonction de ses acquis.

L’évolution de l’autoévaluation dans le temps

Si, au début de la formation, l’autoévaluation d’une compétence est généralement indiquée comme étant non acquise (rouge), elle peut ensuite passer au orange (en cours d’acquisition), voire même au vert (totalement acquise). De ce fait, l’autoévaluation n’est pas figée dans le temps mais suit la progression de l’élève. De plus, l’autoévaluation ne doit pas se faire que dans le véhicule lors d’une leçon de conduite. Ornikar recommande aux apprenants de réfléchir à tête reposée sur les différents sujets qu’il aura travaillé, vu et sur lesquels il aura réfléchi pendant ses dernières sessions de conduite. Cette analyse “à froid” permet le plus souvent de mieux comprendre certaines choses, mais aussi d’ouvrir de nouvelles perspectives de progression en poussant le candidat à s’interroger. Le livret d’apprentissage ornikar comporte un espace “commentaire”, qui permet aux élèves d’indiquer leurs interrogations, afin qu’ils puissent les traiter avec leur enseignant de la conduite lors des sessions de formation suivantes. De cette façon, l’élève ne laissera plus aucune question sans réponse, et bénéficiera d’un apprentissage en continu, qui leur assurera une meilleure progression et sensibilisation aux compétences qu’il doit acquérir.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

En résumé :

L’autoévaluation permet au candidat de connaître son niveau dans chacune des compétences abordées dans le cadre de l’apprentissage de la conduite (théorique, compréhension du risque et pratique). Cette formation ne se suit pas uniquement dans un véhicule école, mais doit également passer par une réflexion individuelle, afin que le candidat prenne du recul sur sa formation. L’autoévaluation n’étant pas figée, son objectif est de faire progresser le candidat en continu, mais toujours à son rythme et en fonction de ses capacités, afin que l’apprentissage lui soit toujours bénéfique.

Grâce à cet outil, l’élève se positionne mieux dans son apprentissage. Il comprend clairement ce qui lui est demandé et le chemin qu’il lui reste à parcourir. De cette façon, l’investissement personnel de l’apprenant durant sa formation devient plus important, ce qui lui assure un meilleur suivi et un meilleur apprentissage à long terme. En effet, en pratiquant l’autoévaluation, l’élève apprend à se remettre en question. Cette pratique fera alors partie intégrante de son expérience de conducteur, ce qui lui permettra de s’autoévaluer tout au long de sa vie et fera de lui un conducteur plus sûr et responsable, même après l’obtention de son permis de conduire.

Nos villes couvertes par la conduite :