La pression sociétale : le stress de l’examen du permis de conduire

Tous les candidats ayant déjà obtenu leur examen du permis de conduire ont subi, à un moment ou un autre de leur formation, une certaine forme de pression provenant d’autres individus. Cette pression spécifique, nommée “pression sociétale” comprend l’ensemble des attentes d’un ou de plusieurs groupes sociaux envers un individu. Cette pression se rencontre tout au long de la vie, mais est tout particulièrement forte dans le cadre de la formation à la conduite et de la présentation à l’examen pratique. Heureusement, il existe un certain nombre d’astuces afin de faire baisser toute cette pression pour le jour de l’épreuve, afin de passer l’examen en toute sérénité.

Conductrice stressee derriere la fenetre de sa voiture

Définition de la pression sociétale

La pression sociétale comprend l’ensemble des pressions exercées par les proches, les employeurs ou les autres groupes constituant la société en général. Puisque tout le monde fait comme ça, un individu peut se sentir obligé de le faire, voire de le faire par mimétisme. Étant donné que beaucoup de personnes ont leur permis de conduire, il n’est pas rare de se sentir obligé de réussir l’examen du permis de conduire du premier coup. Et si ce n’est pas le cas, quelle “disgrâce” aux yeux de certains… Et pourtant, tous les individus sont différents. Tous les candidats progressent différemment et comprennent les choses de manières différentes.

voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

Ne pas céder à la pression sociétale

Un individu peut croire qu’il ne cède pas à la pression sociétale, mais en analysant un peu plus son comportement, il est facile de s'apercevoir que ce n’est pas si simple. Par exemple, tout le monde ou presque mange 3 repas par jour. Et pourtant rien ne nous y oblige (en dehors du fait d’avoir une alimentation équilibrée et comprenant tous les apports journaliers nécessaires pour avoir une bonne alimentation). L’important est de comprendre ce que chacun souhaite individuellement, définir ses propres objectifs pour mettre en place les actions nécessaires et qui sont adaptées à sa façon de vivre et d’être.

La pression sur l’examen du permis de conduire

Si la pression sociétale s’exerce tous les jours, pour tous les individus et peut être liée à une multitude de sujets, il y a une thématique face à laquelle cette pression peut être tout particulièrement virulente : le permis de conduire.

Découvrez dès maintenant les avis certifiés de nos candidats au permis de conduire et démarrez votre formation en toute sérénité avec Ornikar.

Objectif du permis de conduire

L’obtention du permis de conduire est une étape importante pour la grande majorité des jeunes gens et futurs acteurs de la société. En effet, ce précieux sésame symbolise à lui-seul la liberté pour certains candidats, mais aussi l’accès à une certaine autonomie ou encore un moyen d'entrer dans la vie active pour d’autres candidats.

Examinateur du permis de conduire redressant le volant d'une candidate

Pression des proches sur l’obtention du permis de conduire

La formation à la conduite est une étape qui peut s’avérer à la fois coûteuse et chronophage. Ces critères mettent d’ailleurs généralement une certaine pression sur les apprenants. À cela s’ajoute souvent la pression de l’entourage, principalement la famille et les amis, ainsi que celle venant de l’employeur (ou futur employeur). Toutes ces pressions sociétales sont malheureusement autant de freins à la réussite de l’apprenant dans cette étape importante qu’est l’obtention du permis de conduire.

Et malheureusement, cette pression existe non seulement pendant toute la formation, mais aussi le jour de l’examen, par la présence de l’inspecteur du permis de conduire. En effet, lors de la formation, la pression sociétale peut inciter les élèves à ne pas prendre suffisamment en compte les recommandations de leur enseignant (comme la nécessité de travailler plus avant de se présenter, par exemple). Cette situation peut pousser l’élève à prendre le “risque” de se présenter à l’examen sans avoir atteint le niveau requis pour obtenir l’examen du permis de conduire, ce qui réduit déjà ses chances de réussite à l’examen pratique.

voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

Réduire le stress le jour de l’examen pratique

Tous les individus sont plus ou moins sujets au stress durant les différentes étapes de leur vie. Le jour de l’examen, le stress augmente le risque d’échec. En effet, un apprenant qui a toutes les compétences requises pour y arriver peut, le moment venu, ne pas réussir à montrer ses aptitudes à une conduite en sécurité, pour soi et les autres. À cela peut s’ajouter le stress lié à la pression sociétale (professionnelle, proches, etc), ce qui diminue encore les chances de réussite à l’examen.

Il est important que l’apprenti conducteur arrive à réduire son stress le jour de l’épreuve pour se donner un maximum de chances de réussite. Non pas parce qu’il le faut, mais parce qu’il en a de réelles capacités de conduite et que c’est grâce à celles-ci il pourra ensuite conduire en autonomie et en toute sécurité.

Se préparer pendant la formation

Lors de la formation pratique, l’enseignant de la conduite met tout en oeuvre pour sensibiliser les candidats sur les risques liés à la conduite, mais aussi sur l’importance de respecter les règles et d’adopter un comportement sécuritaire en fonction des situations de conduite rencontrées. Concrètement, l’enseignant forme les candidats afin qu’ils deviennent des conducteurs sûrs et responsables.

C’est en ayant atteint ce niveau de compétences que ceux-ci arriveront à décrocher le précieux sésame. Pour cela, ils doivent se concentrer sur les compétences acquises durant leur formation. Ils doivent être objectifs sur leur conduite, et doivent se poser les bonnes questions, comme : est-ce que je peux conduire seul en sécurité ? Grâce à ce type d’autoévaluation, les candidats ne céderont pas à la pression sociétale qui pèse sur eux.

Candidate stresse durant son examen du permis de conduire

Quelques jours avant l’épreuve

Quelques jours avant l’épreuve, il est recommandé aux candidats du permis de conduire :

  • de vérifier qu’ils ont tous les documents nécessaires (pièce d’identité valide et convocation)
  • de préparer leur trajet et mode de déplacement jusqu’au centre d’examen indiqué sur la convocation d’examen (Il est préférable de partir avec de l’avance. Arriver juste à l’heure est stressant !)
  • de réaliser les dernières heures de conduite
  • de continuer de réviser les questions de vérifications (pour gagner jusqu’à 3 points supplémentaires facilement)
voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

Le jour de l’examen du permis de conduire

Le jour de l’examen du permis de conduire, il est conseillé de tout faire pour avoir l’esprit le plus tranquille possible Tout commence par un réveil matinal permettant de se préparer et de se réveiller en douceur, sans stress. Certaines personnes optent pour la méditation matinale, pourquoi ne pas essayer ?

Bien choisir l’heure de son départ est tout aussi important. En effet, il faut faire extrêmement attention aux aléas de la circulation ou des transports en commun (retards, embouteillages, etc). Il est conseillé aux candidats de partir avec une marge d’avance suffisamment confortable ! De cette façon, pas de stress d’arriver pile à l’heure, ou pire de ne pas arriver à temps. Les candidats ne doivent pas hésiter à faire un peu de marche pour se rendre sur le lieu de leur examen, par exemple, en prévoyant de descendre de leur bus un arrêt plus tôt... Cela aidera les aspirants conducteurs à se détendre un peu en prenant l’air, à prendre du temps pour eux et à respirer.

Pour réduire au maximum le stress, les candidats peuvent aussi s’informer sur le déroulement de l’épreuve et sur le rôle de l’inspecteur. Cela leur permettra de comprendre ce que l’examinateur attend d’eux, de visualiser ce qui va se passer. De cette façon, ils seront plus sereins, et pourront mieux se concentrer sur la conduite.

Nos villes couvertes par la conduite :