Le continuum éducatif : d’écolier à conducteur sûr et responsable

Si les conducteurs parlent souvent du permis de conduire et de son obtention, cet examen est loin d’être la seule formation à la prévention des risques routiers qu’ils suivent tout au long de leur vie d’usager de la route. Connues sous le nom de “continuum éducatif”, ces différentes formations et épreuves accompagnent dorénavant les usagers durant toutes les périodes de leur vie, afin de les accompagner au mieux dans leur mobilité.

AU SOMMAIRE :

Groupe d'enfants formes a la securite routiere

Le continuum éducatif : définition

Le continuum éducatif est l’appellation pour la formation continue des usagers de la route. Cette formation commence dès l’école primaire, et se termine lorsque le conducteur est titulaire du permis de conduire. Cependant, les conducteurs novices peuvent suivre entre leur 6e et 12e mois de permis de conduire une formation post-permis. Les conducteurs expérimentés peuvent, eux aussi, suivre volontairement une formation post-permis, différente de celle réservée aux jeunes conducteurs. Cette formation peut se dérouler dans une auto-école, qu’elle soit en ligne ou traditionnelle, ou encore dans des centres de formation à la sécurité automobile. Enfin, cette formation peut aussi se dérouler sur le lieu de travail d’un usager, notamment lors de la semaine de la sécurité routière au travail.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Objectifs du continuum éducatif

Quel que soit le mode de déplacement privilégié par un usager, celui-ci circule obligatoirement sur la route à un moment ou un autre, que ce soit en tant que piéton, cycliste, cyclomotoriste, automobiliste ou autres. L’éducation à la sécurité routière concerne donc tous les types d’usagers, et permet de former efficacement les conducteurs d’aujourd’hui comme ceux de demain.

D’écolier à conducteur expérimenté

L’éducation à la sécurité routière se fait tout au long de la vie des usagers de la route, depuis leur plus jeunes années jusqu’à ce qu’ils aient acquis une bonne expérience de la conduite.

Dès l’école maternelle

Dès l’école maternelle, les enfants de 3 à 7 ans peuvent bénéficier d’une première formation à la sécurité routière. L’objectif de ces formations est de leur permettre de comprendre la route et d’adopter le bon comportement en tant que piéton, comme utiliser les passages piétons pour traverser, par exemple.

En primaire

Plus tard, les enfants se voient délivrer l’Attestation de Première Education à la Route (APER). Les objectifs finaux étant de :

  • savoir (connaître des règles de circulation, de sécurité...)
  • savoir-faire (anticiper, traiter l'information, mener en parallèle plusieurs actions…)
  • et adopter les bons comportements (être respectueux des autres usagers, ...)

Initiation d'un enfant a la securite routiere

Au collège

Dès la 5e (14 ans), les élèves passent l’Attestation Scolaire à la Sécurité Routière de 1er niveau (ASSR1). Ensuite, en 3e (dès 16 ans), les élèves passent l’Attestation Scolaire à la Sécurité Routière de 2nd niveau (ASSR2). Dans les deux cas, il s’agit d’un test de 20 questions, et l’élève doit obtenir au moins 10 bonnes réponses sur les 20 pour être titulaire de l’ASSR.

Un élève qui n’arriverait pas à avoir au moins l’une de ces attestation, à la possibilité de passer l’Attestation de sécurité Routière (ASR) dans un groupement d’établissement pour la formation continue des adultes (GRETA) ou encore dans les centre de formation des apprentis (CFA).

Attention, pour s’inscrire au permis de conduire, chaque candidat né après le 1er janvier 1988 doit fournir son ASSR ou ASR au minimum. Sans l’un de ces documents, le dossier ne pourra pas être traité par l’administration. En cas de perte de l’ASSR, les candidats peuvent demander un duplicata à leur établissement scolaire ou rédiger une attestation sur l’honneur, stipulant qu’ils ont bien passé et réussi ce test.

Au lycée

Bien qu’il n’y ai aucune attestation délivrée durant leurs années passées au lycée, les lycéens peuvent suivre une demie-journée de sensibilisation à la sécurité routière ciblée sur les risques routiers, quel que soit le mode de déplacement adopté.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Le continuum éducatif en auto-école

Les établissements de formation à la conduite ont également un rôle majeur à jouer dans la formation des conducteurs, qu’il s’agisse de ceux d’aujourd’hui ou de ceux de demain.

Le permis AM

Dès 14 ans, les titulaires de l’ASSR ou de l’ASR, peuvent passer un premier permis pour conduire :

  1. un scooter ou mobylette de petite cylindrée (moins de 50 cm3)
  2. ou un quadricycle léger

La formation dispensée permet en plus de savoir conduire l’un de ces véhicules d’approfondir les connaissances du Code de la route, du partage de l’espace public et des risques routiers. Conduire ce type de véhicule permet aux jeunes conducteurs de bénéficier d’une première expérience de la conduite à une vitesse basse, puisque ces véhicules ne doivent pas dépasser 45km/h. Cela formera leur esprit d’observation et d’analyse des situations routières.

Formation du code de la route dispensée en auto-école

La formation à l’examen du permis de conduire

Il est possible de choisir différentes formations au permis de conduire. Tout dépend du budget, des disponibilités et de la motivation du candidat, qui pourra donc choisir entre :

  • la formation en conduite accompagnée, dès 15 ans
  • la formation en conduite supervisée ou traditionnelle, dès 18 ans

La formation post-permis

Toujours dans l’idée du continuum éducatif, les conducteurs peuvent continuer à se former, en plus de leur expérience personnelle. Dans tous les cas, il s’agit :

  • d’améliorer la conduite
  • de sensibiliser aux risques routiers pour mieux les éviter
  • d’apporter des techniques de conduite plus pointues pour réduire le risque d’accident

Ainsi, les jeunes conducteurs ayant entre 6 et 12 mois de permis de conduire peuvent suivre une formation post-permis en auto-école agréée. En plus d’approfondir leur sensibilisation aux risques routiers, leur durée de période probatoire est réduite de quelques mois.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Les conducteurs confirmés peuvent aussi, s’ils le souhaitent, suivre une formation post-permis. Cela peut être par le biais de leur assurance, de centres de formation ou d’auto-écoles. Ils peuvent ainsi suivre quelques leçons de conduite pour améliorer leur conduite, voire affiner leur technique de conduite en situation dangereuse (freinage d’urgence, évitement d’obstacle, etc).

Nos villes couvertes par la conduite :