Dernières heures avant l'examen : optimiser ses chances de réussite

La veille de l'épreuve théorique, les candidats ont beau avoir passé du temps à apprendre le code de la route, le stress et l'anxiété montent inévitablement... et l'appréhension peut confiner à la détresse à quelques heures de l'examen. Ornikar donne à tous les aspirants conducteurs des conseils pour bien gérer ces moments délicats et optimiser leur préparation avant leur présentation à l'examen du code de la route.

Les chiffres-clés de l'examen théorique

D'après le dernier bilan des examens du permis de conduire publié par le site de la Sécurité Routière, plus de 1 520 000 candidats se sont présentés à l'examen théorique en 2016,avec un taux de réussite atteignant 69,2 % cette même année, toutes présentations confondues.

Ne pas perdre son énergie avec du stress ou de l'angoisse avant l'examen

Savoir bien gérer son stress la veille de l'examen du code de la route est primordial, car le stress apporte beaucoup de points de positifs : il permet notamment au candidat de mobiliser toutes ses ressources mentales vers un objectif unique, qui est l'obtention de l'examen du Code de la route. Mais tout est une question de mesure : si jamais l'angoisse prend le candidat par surprise, celui-ci risque de perdre beaucoup d'énergie à lutter contre le stress, ce qui va immanquablement le démotiver. Le candidat doit donc veiller à conserver son stress à un niveau optimal : ni trop, ni pas assez car si le candidat est trop détendu, il risque de ne pas être assez concentré et de perdre des points bêtement, notamment sur les questions pièges.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

La courbe de Yerkes-Dodson ci-dessous montre qu'il existe une zone de stress optimale, qui correspond à une zone de réalisation de laquelle découle une performance optimale : satisfaction, performance, créativité, progression et confiance. Pour réussir à l’examen du code de la route, c'est cette zone que le candidat doit s’efforcer d’atteindre.

Courbe de montée du stress

Les différentes astuces pour réduire son stress

Tout ce qui peut changer les idées d’un candidat sans le démobiliser est bon à prendre :

  1. aller se promener dans la nature
  2. faire du sport (sans trop forcer)
  3. voir des amis, si possible qui ne passent pas aussi l'examen du code de la route, sinon les conversations risquent de tourner autour de l'examen, ce qui peut faire augmenter le stress
  4. lire un livre ou aller au cinéma
  5. tout ce qui crée du plaisir sans détériorer l’état de forme et de concentration du candidat

Si les aspirants conducteurs sont frais, en forme et reposés au moment de leur présentation à l'examen théorique, alors leur résultat à l'examen du code de la route s'en ressentira forcément. Pourquoi ? Car l'examen du code de la route est un exercice d'observation, d'analyse et de réflexion, et il faut absolument savoir comment répondre à une question du code de la route sans se tromper pour espérer le décrocher.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les dernières heures avant l'examen du code doivent être l'occasion pour le candidat de parfaire sa préparation physique autant que psychologique. Les candidats à l’examen théorique ne doivent pas oublier de manger, car ils auront besoin d’énergie s'ils souhaitent décrocher cette épreuve, tout en évitant les repas trop lourds qui risqueraient de provoquer un assoupissement pendant l'examen.

En arrivant sur le lieu de l'examen suffisamment en avance et en se laissant une certaine marge, les candidats s’évitent également un stress inutile provoqué par la possibilité d'arriver juste à l'heure, voire en retard.

Si le fait de marcher ou de respirer peut permettre aux futurs apprentis conducteurs de se détendre, ils doivent absolument éviter de lire leur livret ou leur cours de code de la route juste avant le début de l'épreuve. En effet, les dés sont déjà jetés, et ce ne sont pas ces quelques minutes de révisions supplémentaires qui changeront quoi que ce soit au résultat final.

Quelques conseils pour les candidats les plus anxieux

  • Dépasser l'anxiété liée à un examen est une question de pratique. Ces candidats doivent faire des tests de code de la route en mode Examen le plus souvent possible en se conditionnant psychologiquement pour être motivés le jour J.
  • Attention aux pensées négatives comme : " je n'y arriverai jamais ", " il va y avoir des questions pièges ", " cet examen est bien trop dur pour moi ". Les candidats doivent se forcer à développer des pensées positives. Ils peuvent se dire, par exemple : " j'ai bien révisé ", " tout le monde réussit son code de la route, pourquoi pas moi ? ", " je vais prendre mon temps pour bien observer et analyser chaque question ", ...

Nos villes couvertes par la conduite :