Voitures banalisées : tout savoir sur leur utilité et leurs missions

Pour remplir au mieux l’ensemble de leurs missions, les agents de forces de l’ordre ont à leur disposition un certain nombre de véhicules, qu’ils peuvent utiliser afin de réaliser des actions spécifiques. C’est notamment le cas des différents types de véhicules banalisés, qui permettent aux agents des forces de l’ordre de contrôler la vitesse des usagers ou de surveiller qu’ils respectent bien le Code de la route dans la plus grande discrétion.

AU SOMMAIRE :

Girophare dans une voiture de police banalisee

Qu’est-ce qu’une voiture banalisée ?

Une voiture banalisée est un véhicule de gendarmerie ou de police mais dont les signes distinctifs ont été volontairement masqués afin que les usagers de la route ne puissent pas associer directement le véhicule aux forces de l’ordre. Leurs avertisseurs lumineux et sonores spécifiques sont le plus souvent masqués et ne sont activés que dans le cadre d’une intervention

Grâce à cette spécificité, les véhicules banalisés peuvent se fondre dans la masse de la circulation routière et ainsi repérer rapidement les comportements contraire au Code de la route. Ainsi, les voitures banalisées peuvent être utilisées par des services de forces de l’ordre très divers comme la brigade anti-criminalité ou encore les différents services de protection, notamment celui du Président de la République.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an

Quelles sont les missions des voitures banalisées ?

Si les voitures banalisées peuvent être utilisées afin de remplir un grand nombre de missions différentes, la grande majorité des voitures banalisées déployées actuellement sur le territoire français sont des voitures-radar. Comme leur nom l’indique, il s’agit de véhicules motorisés dont la spécificité tient dans le fait qu’ils embarquent un radar permettant de flasher les véhicules qui circulent en excès de vitesse à leur côté.

En fonction des équipements qu’elles embarquent ainsi que des homologations qu’elles ont obtenues, les voitures-radars ont la capacité de flasher des véhicules en mouvement soit lorsqu’elles se trouvent stationnées sur le bas-côté de la route (et ceci dans les deux sens de circulation si aucune glissière de sécurité ou d’équipement bétonné ne vient gêner le dispositif) ou alors flasher les véhicules circulant sur leur gauche (c’est-à-dire ceux les dépassant ou avançant dans le sens de circulation inverse) lorsqu’elles ont l’autorisation de contrôler les autres véhicules tout en roulant.

Contravention etablie suite a l'absence de permis de conduire d'une conductrice

Les motos banalisées

Tous les usagers de la route ne le savent pas mais depuis quelques années, des motos banalisées ont également fait leur apparition sur le réseau routier français. Comme pour les voitures banalisées, il s’agit de deux-roues motorisés conduits par des agents des forces de l’ordre en civil et qui ne comportent aucun marquage ou avertisseur associé aux forces de l’ordre visible, toujours pour se fondre dans la masse de la circulation.

Les conducteurs de ces deux-roues motorisés sont équipés de caméras ainsi que de micros leur permettant de relever un certain nombre d’informations associées au véhicule et à son conducteur, ainsi que de mettre en avant les comportements contraires au code de la route (absence de port de la ceinture de sécurité, utilisation d’un smartphone au volant, etc …).

Une fois toutes ces informations relevées, le motard en civil les transmet par radio à ses collègues motards en uniforme, afin que ceux-ci puissent contrôler et verbaliser le conducteur.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an