Les véhicules de service hivernal

Durant la période hivernale, les conditions de conduite peuvent se retrouver très fortement perturbées suite à des chutes de neige ou à des épisodes pluvieux, susceptibles de laisser sur les voies des plaques de glace ou de verglas pouvant gêner les usagers de la route dans le cadre de la mobilité.

Pour venir à bout de ces différents éléments gênants résultants directement du froid saisonnier, les gestionnaires de la voirie feront intervenir des engins de service hivernal, des véhicules d’intervention bénéficiant de facilités de passage et dont la mission première est de permettre de sécuriser les voies en les débarrassant de toutes traces de neige ou de glace.

AU SOMMAIRE :

Deneigeuse liberant une route bloquee par la neige

Qu’est-ce que le service hivernal ?

Le service hivernal peut être défini comme l’ensemble des actions mises en place durant l’hiver afin de réduire au maximum les risques liés aux pertes d’adhérence et provenant directement de la météo. Les engins participant au service hivernal permettent donc de limiter l’impact sur la conduite des véhicules :

  • de la neige
  • de la glace
  • du verglas
Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

La réglementation associée aux engins de service hivernal

D’après l’article R.311-1 du Code de la route, les engins de service hivernal peuvent être :

  • de véhicules à moteur ou de véhicules tractés de transport de marchandises d’un Poids Total Autorisé en Charge de plus de 3,5 tonnes 
  • de tracteurs agricoles pouvant appartenir aux collectivités locales ou à des particuliers

Dans tous les cas, ces véhicules doivent être équipés d’outils leur permettant de débarrasser les voies ouvertes à la circulation des résultats des intempéries saisonniers, et ceci qu’il s’agisse de neige, de glace ou de verglas.

Automobile prenant un virage sur la neige

Dimensions des engins de service hivernal

Concernant leur poids et leurs dimensions, les engins de service hivernal peuvent dépasser les limites mises en place par le Code de la route, à condition de respecter la répartition de charge entre les essieux. Ils peuvent donc peser jusqu’à : 

  • 21 tonnes pour les véhicules motorisés comptant deux essieux
  • 28,5 tonnes pour les véhicules motorisés à trois essieux
  • 35,5 tonnes pour les véhicules motorisés à quatre essieux et plus
  • 42 tonnes pour les véhicules articulés

La largeur maximale des engins de service hivernal peut également changer en fonction des voies le long desquelles ils doivent remplir leurs missions. Ainsi , ces véhicules peuvent mesurer jusqu’à :

  • 3 mètres pour les engins équipés d’un outil rotatif d’évacuation
  • 3,70 mètres pour les véhicules circulant sur une voie à chaussée unique
  • 3,70 mètres en position repliée et 7,50 mètres en position dépliée pour les véhicules équipés d’outils de raclage latéraux
  • 5 mètres pour les engins circulant sur les voies à chaussées séparées par un terre-plein central
  • 8 mètres pour les ensembles de véhicules circulant sur les voies à chaussées séparées par un terre-plein central
Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Signalisation des engins de service hivernal

Comme de nombreux autres véhicules participants au maintien des voies ouvertes à la circulation dans un état permettant aux usagers de conduire dans des conditions de sécurité suffisantes, les engins de service hivernal doivent comporter une signalisation spécifique, comme :

  • une bande continue de signalisation sur les extrémités extérieures à l’avant et à l’arrière d’une longueur minimale de à 0,28 mètre et d’une largeur minimale de 0,14 mètre
  • des feux spéciaux se présentant sous la forme dun ou de plusieurs gyrophares orange, et qu’ils doivent activer lorsqu’ils réalisent leurs différentes missions

Automobile realisant un depassement sous de fortes chutes de neige

Les différents outils destinés au service hivernal

Pour pouvoir mener à bien leur mission de maintien des voies en état de circulation durant les périodes de grand froid, les engins de service hivernal doivent être équipés d’un ou de plusieurs outils spécialement conçus afin de leur permettre de réaliser cette tâche.

Ces différents outils sont définis par l’arrêté du 18 novembre 1996 relatif aux poids, dimensions et signalisations des engins de service hivernal, et comprennent notamment :

  • à l’avant : un outil de raclage
  • un à deux outils de raclage latéraux
  • à l’arrière : un outil conçu pour permettre le sablage ou le salage de la voie
  • un outil rotatif frontal ou latéral d’évacuation

Dimensions des outils

Les outils frontaux installés sur l’avant des véhicules de service hivernal ne peuvent pas dépasser de plus de trois mètres. De même, les outils d’épandage positionnés à l’arrière ne peuvent pas dépasser de plus de deux mètres.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !