Le système de bruits artificiels des véhicules électriques

Parmi les nombreux avantages associés aux moteurs électriques et hybrides, leurs faibles émissions sonores font partie des avantages le plus souvent mis en avant le plus souvent pour parler des avances de ces types de motorisations. Mais si ces avantages sont réels pour les conducteurs de ces véhicules, ils le sont cependant nettement moins pour les autres usagers, et notamment les usagers vulnérables. Pour lutter contre cette perte pour la sécurité des usagers les moins protégés, le Parlement Européen a émis un règlement imposant aux constructeurs d’intégrer des dispositifs de sécurité permettant l’émissions d’alertes sonores dans leur véhicules les plus silencieux.

AU SOMMAIRE :

Borne de rechargement d'une automobile electrique

Les dispositifs AVAS d’émission de bruits pour les véhicules électriques

Depuis le 1er juillet 2019, l’ensemble des véhicules électriques et hybrides neufs vendus dans l’Union Européenne doivent impérativement comporter un dispositif AVAS (pour Acoustic Vehicle Alert System) permettant de générer artificiellement de bruits afin de pallier l’absence de bruits de moteur des véhicules électriques et hybrides lorsque ceux-ci circulent à faible vitesse.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Quelles sont les règles associées aux dispositifs AVAS ?

Dorénavant, lorsque des véhicules électriques ou hybrides circulent à une vitesse inférieure à 20 km/h, ceux-ci doivent impérativement émettre un bruit afin d’alerter les usagers vulnérables, qu’il s’agisse de piétons ou de cyclistes, du fait qu’ils s’approchent d’eux. Car si l’absence de bruits des véhicules équipés d’une motorisation électrique représente un réel avantage en matière de confort pour le conducteur, surtout une fois comparée aux bruits générés par les moteurs thermiques, elles représentent un danger pour les usagers les moins protégés.

Nombreux sont les usagers vulnérables ne portant pas constamment une attention pleine et entière à leur environnement lorsqu’ils se rapprochent des voies, lorsqu’ils souhaitent traverser une route par exemple. Si le son d’un moteur thermique en approche suffit généralement à focaliser ces usagers sur leur traversée, l’absence de tels bruits peut représenter un véritable danger pour eux.

Automobile electrique en cours de rechargement

Niveau sonore des alertes émises par ces véhicules

Pour pouvoir être clairement entendus par les piétons et les cyclistes, les véhicules électriques et hybrides circulant à faible vitesse doivent donc émettre une alerte sonore comprise entre 56 décibels au minimum et 75 décibels au maximum, soit le niveau sonore d’une automobile embarquant un moteur thermique en circulation.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Quand cette obligation entrera-t-elle en vigueur pour tous les véhicules électriques et hybrides ?

Si cette mesure ne concerne, pour l’instant, que les véhicules neufs vendus dans l’Union Européenne depuis le 1er juillet 2019, tous les autres véhicules électriques et hybrides seront, à terme, eux aussi concernés. Comme l’indique l’article 8 du Règlement (UE) No 540/2014 du 16 avril 2014, les constructeurs de véhicules électriques et hybrides devront obligatoirement avoir fait installer sur tous leurs véhicules en circulation un dispositif d’émission d’alertes sonores au 1er juillet 2021.

Nos villes couvertes par la conduite :