Découvrez le fonctionnement du garage associatif

Connus sous le nom de garages solidaires ou de self garages, les garages associatifs sont des associations permettant aux conducteurs de réparer leur véhicule à moindre coût par des professionnels. En France, il existe entre 150 et 200 self garages. Les structures proposent des petites formations et des aides pour réparer son véhicule soi-même, avec les outils nécessaires. Alors comment fonctionnent les garages solidaires et quels sont les tarifs proposés par ces structures ?

AU SOMMAIRE :

Garagiste et conducteur se serrant la main

Qu’est-ce qu’un garage associatif ?

Un garage solidaire est une association subventionnée par l’Etat. Ce sont des structures associatives qui proposent des services mécaniques à tous les gens qui pourraient en avoir besoin et qui les sollicitent. Le principe est simple : en allant dans un garage solidaire, vous pouvez réparer votre véhicule vous-même grâce à une multitude d’outils à disposition. Des professionnels sont aussi présents pour les problèmes plus complexes. Les garages associatifs sont connus sous plusieurs noms : 

  • Garage participatif
  • Garage communautaire
  • Self Garage
  • Garage coopératif
  • Garage collaboratif
  • ...

Les self garages peuvent être gérés par des particuliers ou des professionnels et embaucher plusieurs salariés. Pour bénéficier des services d’un garage solidaire, il faut s’inscrire à l’association et payer une cotisation annuelle. Cela permet ensuite de bénéficier de tarifs préférentiels.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Les services proposés par un self garage

Un garage associatif propose plusieurs types de services :

  • Faire réparer et réviser son véhicule par un professionnel.
  • Réparer son véhicule soi-même avec de l’aide.
  • Profiter de petites formations mécaniques.

Les services des garages lambdas sont évidemment proposés, comme par exemple les réparations, les remplacements de pièces, les révisions, l’achat de produits d’entretien ou même l’achat d’une voiture d’occasion.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Les avantages d’aller chez un garage solidaire

Faire réparer son véhicule chez un garage associatif permet d’économiser près de 40% de la somme dépensée chez un garagiste classique. En effet, réparer son véhicule soi-même permet d’économiser des frais de main d'œuvre conséquents ! De plus, des professionnels à disposition sont à l’écoute pour aider et conseiller les conducteurs dans le besoin. 

Des formations sont également dispensées pour les intéressés. 

Quels sont les tarifs des garages associatifs ?

Le coût de la cotisation est très variable selon les garages. Certains proposent une cotisation d’une dizaine d’euros tandis que d’autres peuvent la faire grimper jusqu’à une centaine d’euros. Cela dépend évidemment des services proposés par le garage ainsi que du nombre de professionnels salariés. Cette cotisation permet ensuite de bénéficier d’un taux horaire inférieur à 10 euros si vous nécessitez l’aide d’un mécanicien. Les services additionnels sont généralement payants.

Mecanicien travaillant sur le moteur d'une automobile

Trouvez un self garage près de chez vous

En vu du petit nombre de garages solidaires existants (environ 200), il n’est pas toujours possible de trouver une structure proche de son domicile. Il existe toutefois des sites internets chargés de lister les différents garages associatifs en France : 

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Créer son propre garage solidaire, c’est possible ?

Le saviez-vous ? Un garage solidaire est une association qui peut être créée par n’importe qui à condition de respecter un processus de création précis. Si vous avez des connaissances en mécanique et du temps à investir, vous pouvez vous lancer dans la création d’un service de garage solidaire. Voici les étapes à suivre pour créer votre propre self garage : 

  • Etudier le marché autour de vous : est-ce que les gens ont besoin d’un garage solidaire ?
  • Définir le scope des services proposés par votre futur garage (réparations, vente, location…).
  • Bâtir votre modèle économique sur l’exemple des garages associatifs.
  • Collaborer avec les ressources locales.
  • Créer le statut d’association.
  • Recruter des salariés.

Comme les garages classiques, les garages solidaires ont des obligations légales : 

  • Réparer correctement et vérifier la sécurité du véhicule.
  • Afficher les tarifs aux clients. 
  • Pour dépanner et remorquer des véhicules, le garage doit avoir reçu au préalable une autorisation des services publics.
  • Toute transaction de plus de 25 euros doit faire l’objet d’une facture.
  • Les normes de sécurité du bâtiment doivent être respectées.