Moteur de voiture électrique

La transition électrique représenterait un risque social pour Carlos Tavares

Pour le Directeur Général du Groupe Stellantis Carlos Tavares, l’interdiction de vente de voitures thermiques à l’horizon 2035 aura des conséquences sociales importantes, car toutes les strates de la société n’auront pas la capacité financière de se tourner vers des voitures électriques.

Carlos Tavares alerte sur la pollution générée par la fabrication des véhicules électriques

Dans une interview publiée par Les Echos le 18 janvier 2022, le Directeur Général du Groupe Stellantis Carlos Tavares a exprimé son inquiétude quant aux objectifs de la Commission Européenne et la possible interdiction de vendre des véhicules thermiques dès l’année 2035. Pour Carlos Tavares, pour qu’une voiture électrique compense la pollution qui a été générée dans le cadre de la fabrication des batteries électriques et soit moins polluante qu’une voiture hybride rechargeable, celle-ci doit parcourir au minimum 70 000 km, le tout pour un prix d’achat deux fois plus important que celui des voitures hybrides.

Carlos Tavares rappelle ainsi le risque de voir les classes moyennes ne plus être en capacité d’acheter une voiture, ce qui aura des conséquences sociales dramatiques.

Le passage au 100% électrique risquerait de provoquer des risques sociaux majeurs

Si l’acquisition d’une voiture neuve représente déjà une forme de luxe qui est devenue uniquement réservée aux Français les plus favorisés, la situation risquerait de s’aggraver encore du fait de la transition écologique vers le tout électrique. Le Directeur Général de Stellantis met donc en avant le risque que représente une transition énergétique trop rapide et trop importante pour l’industrie automobile, car il n’est pas certain que l’ensemble des prestataires donc les activités sont connexes à celles des constructeurs automobiles soient capables de suivre le rythme de transformation que souhaite imposer la Commission Européenne. Cette situation risque donc de créer toujours plus de risques sociaux pour les habitants de l’Union Européenne.