Pistolets à carburants d'une station service

L’aide de 30 centimes par litre sur les carburants est-elle encore justifiée ?

Devant la baisse des prix des carburants qui se poursuit depuis un mois, le maintien de l’aide financière de 30 centimes par litre de carburant qui doit être instaurée à la rentrée est-t-il toujours justifié ?

L’aide de 30 centimes par litre à la pompe pour rendre une partie de leur argent aux Français

Grâce à l’aide financière de 18 centimes par litre, les prix des carburants affichés sur les pompes sont descendus à des niveaux équivalents à ceux constatés au début du mois de février dernier, et la chute des prix semble prête à poursuivre cette tendance.

Face à cela, la question se pose afin de savoir si le maintien de la future aide de 30 centimes par litre de carburant prévue pour le mois de septembre prochain reste justifié ou non.

Les députés LR, qui sont à l’origine de la proposition d’une aide globale de 30 centimes plutôt que des aides dédiées aux gros rouleurs comme cela était prévu à l’origine du côté du gouvernement, estiment que le maintien de cette aide permettra de rendre aux Français une partie du surplus d’argent qu’ils ont payé durant les derniers mois afin de faire leurs pleins de carburant.

Une aide qui va à l’encontre des besoins environnementaux pour les scientifiques

Si le maintien de l’aide financière sur le prix des carburants représente un signal positif pour les usagers de la route, son maintien serait un frein dans la lutte contre le réchauffement climatique pour certains scientifiques. En effet, plus les prix des carburants sont bas, plus les automobilistes sont incités à prendre leur voiture pour circuler.

Maintenir le déploiement de l’aide financière de 30 centimes par litre de carburant va à l’encontre du besoin de sobriété énergétique qu’imposent les conséquences déjà visibles du réchauffement climatique.