Voitures dans les embouteillages

De nombreux changements pour les automobilistes au mois de juin 2021

Circulation différenciée dans les ZFE, reprise des cours de code en présentiel pour les auto-écoles, règlement des péages en chèques-vacances… Le mois de juin 2021 est propice à de nombreux changements pour les conducteurs français, et cela pour la majorité des régions. 

Les auto-écoles rouvrent leurs cours de code en présentiel

Après plus d’un an de fermeture, les élèves inscrits dans des auto-écoles physiques vont enfin pouvoir retourner prendre leurs cours de code en présentiel. Pour des raisons sanitaires, cette pratique avait été suspendue depuis le premier confinement 2020. En parallèle, les leçons de conduite avaient quant à elles continué d’être organisées. 

Les voitures Crit’Air 4 ne peuvent plus circuler dans Paris

Depuis 2019, les véhicules Crit’Air 4 ne peuvent plus circuler dans Paris Intra Muros du lundi au vendredi de 8 à 20 heures. Le 1er juin 2021, cette interdiction s’est étendue à la Métropole du Grand Paris, c'est-à-dire le boulevard périphérique, le bois de Vincennes, le bois de Boulogne ainsi que toutes les villes avoisinantes à l’A86.  Quels sont les véhicules Crit’Air 4 ? Ce sont toutes les voitures diesels mises en circulation entre 2001 et 2005 ainsi que les voitures essence datant d’avant 1997. Il a été décidé qu’aucunes sanctions ne seraient mises en place avant la fin de l’année 2021 pour les conducteurs qui ne respectent pas les règles. Le but ? Faire preuve de pédagogie plutôt que de réprimer les automobilistes. Cette décision n’est pas facile pour tous les franciliens : pour beaucoup, la voiture est essentielle pour se rendre au travail et se déplacer au quotidien. L’interdiction de certains véhicules dans les ZFE (Zones à Faibles Émissions) va pousser les habitants de l’Ile-de-France a opter pour des mobilités douces et privilégier les moyens de transport collaboratifs comme le covoiturage.

Payer le péage en chèques-vacances, c’est possible

Les péages d’autoroutes peuvent être payés en chèques-vacances. Depuis le 1er juin, le montant maximal autorisé par an est passé de 150 euros à 250 euros. Pour ce faire, il faut obtenir un badge d’autoroute dédié et créditer le montant des chèques dessus. De quoi ravir les vacanciers !