Plateformes d’expérimentation pour la mobilité des machines et des véhicules intelligents de Clermont-Ferrand

Depuis plus de 50 ans, les usagers de la route rêvent de circuler à bord de véhicules autonomes. Avant d’en arriver là, plusieurs essais doivent être réalisés dans les Centres de compétences afin de s’assurer que ces véhicules atteignent un niveau de sécurité optimal. Ainsi, les Plateformes d’expérimentation pour la mobilité des machines et des véhicules intelligents de Clermont-Ferrand accueillent, dans un immense complexe dédié, plusieurs expérimentations autour des véhicules de demain. De la détection des obstacles à l’évaluation des performances des aides à la conduite automobile, tout est analysé très finement en Auvergne, puis intégrer dans de nouveaux protocoles pour accélérer l’arrivée de technologies innovantes sur les routes de France.

Pour quelles raisons des fonctionnalités sont-elles développées par les Plateformes Auvergne pour Véhicules intelligents (PAVIN) ?

Les Centres de compétences et Plateformes d’expérimentation pour la mobilité des machines et des véhicules intelligents de Clermont-Ferrand permettent de réaliser de nombreux essaies relatifs au développement et à l’évaluation d’innovations technologiques liées à l’automobile. Dans les faits, cela concerne aussi bien les futurs véhicules autonomes, qui circuleront d’ici quelques années sur le réseau routier français, que les véhicules semi-autonome déployés par la RATP, par exemple. En effet, pour s’assurer que toutes les conditions seront réunies lorsque ce type de véhicule sera utilisé, il est nécessaire de réaliser des recherches poussées afin de soigner tous les détails. Aujourd’hui, les Plateformes Auvergne pour Véhicules intelligents (PAVIN) s’illustrent particulièrement grâce à leurs centres de compétences. Ce complexe dispose d’une aire d’expérimentation de 5000 m2, pour tester plusieurs types de fonctionnalités associées à des technologies innovantes.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

PAVIN - Véhicule urbain

Cet essai régional est géré par l’Institut Pascal, laboratoire de recherche interdisciplinaire rattaché à l’Université Clermont Auvergne et au CNRS. Les recherches qui sont menées doivent permettre d’évaluer la circulation de navettes dans une mini-ville expérimentale, à l’intérieur de laquelle sont implanté :

  • des feux tricolores,
  • des ronds-points,
  • des ruelles étroites
  • des zones de dépassement.

Cette plateforme a déjà permis de développer les premières navettes autonomes dans le cadre du projet VIPA-Fleet. Aujourd’hui, il existe également une plateforme virtuelle qui offre la possibilité de rejouer des scénarios. Ainsi, il est possible de réaliser des investigations plus précises sur le développement des algorithmes nécessaires au guidage et à l’évitement d’obstacles en tout genre.

PAVIN - Brouillard-Pluie

Cet essai régional est géré par le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA) de Clermont-Ferrand. Les études qui y sont menées permettent d’évaluer les performances des aides à la conduite automobile, mais également celles des capteurs intelligents des futurs véhicules autonomes lorsque les conditions météo sont mauvaises (brouillard, neige et pluie). À l’heure actuelle, les multiples démonstrations qui ont été réalisées ont permis de mettre en avant les difficultés rencontrées par les capteurs, au même titre que celles ressenties par les conducteurs, lors d’un trajet dans des conditions extrêmes. Aussi, la nécessité d’améliorer ces équipements avant de mettre des véhicules autonomes en circulation est toujours d’actualité.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

D’ici quelques années, les projets mis en place par les Centres de compétences et Plateformes d’expérimentation pour la mobilité des machines et des véhicules intelligents de Clermont-Ferrand vont contribuer à améliorer la mobilité des usagers et des biens. De fait, plusieurs objectifs prioritaires ont été définis, comme la gestion du trafic routier, le développement de l’intermodalité des transports, l’assistance aux personnes à mobilité réduite en zone urbaine, la réduction de l’engorgement dans les grandes agglomérations ainsi que l’amélioration des systèmes de détection de situations dangereuses et des dispositifs d’assistance à la conduite.

Nos villes couvertes par la conduite :