Compétence 3 : circuler dans des conditions difficiles et partager la route

La compétence 3 : circuler dans des conditions difficiles et partager la route est dans la continuité du fil rouge proposé par le Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne (REMC). Lors de cette phase, le candidat au permis de conduire acquiert 8 sous-compétences pour apprendre à s’orienter dans des conditions de circulation moins aisées, et acquérir les réflexes nécessaires au partage de l’espace routier. Enfin, les 7 manœuvres à connaître pour passer l’épreuve pratique du permis de conduire seront enseignées afin d’être parfaitement maîtrisées.

Jeune candidat préparant l'examen du permis de conduire

À quoi sert le 3ème niveau de compétences du Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne ?

Après avoir validé les compétences élémentaires qui permettent d’effectuer les réglages et vérifications à l’intérieur ainsi qu’à l’extérieur d’une voiture, mais également à circuler dans des conditions normales, le candidat au permis B complétera son apprentissage par étapes.

Lors de l’acquisition de ce nouveau panel de sous-compétences, ce sont les capacités du futur conducteur à faire face à un environnement de conduite plus complexe qui vont être renforcées. Le moniteur de conduite exploitera la totalité des enseignements validés lors des leçons relatives aux compétences 1 et 2, tout en y ajoutant un niveau de difficulté supplémentaire. L’un des objectifs de cette partie de l’apprentissage de la conduite est d’améliorer l’autonomie des futurs conducteurs, notamment dans la recherche d’itinéraires et la pratique d’une conduite respectueuse des autres usagers.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

L’accent sera également mis sur l’anticipation des mouvements des piétons, des cyclistes, ainsi que ceux des deux-roues. En plus de cet ensemble de sous-compétences du REMC à acquérir, les futurs conducteurs devront apprendre à réaliser toutes les manœuvres susceptibles d’être demandées par l’inspecteur lors de l’examen pratique du permis de conduire.

Jeune conductrice suivant une leçon de conduite

Adapter sa conduite au gabarit d’un véhicule et partager la route : les 9 sous-compétences à acquérir

Durant les heures de conduite qui seront réalisées afin d’acquérir la compétence 3  : circuler dans des conditions difficiles et partager la route, le candidat devra apprendre à appliquer les sous-compétences suivantes  :

  • C3a - Évaluer les distances et les vitesses
  • C3b - Évaluer les distances d’arrêt
  • C3c - Tenir compte du gabarit de la voiture
  • C3d - S’arrêter, stationner
  • C3e - Croiser, dépasser, être dépassé
  • C3f - Passer un virage
  • C3g - Savoir se comporter à l’égard des diverses catégories d’usager
  • C3h - Suivre un itinéraire
  • C3i - Avoir des notions sur les effets de l’alcool
voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

En France, les autorités estiment que la consommation d’alcool et ses effets sur la conduite seraient la cause principale d’environ 20 % des accidents mortels. Le fait que la population des jeunes de 18 à 25 ans soit particulièrement touchée a poussé les pouvoirs publics à dédier une sous-compétence à la prévention de l’alcoolémie.

Jeune conductrice apprenant la conduite

Une fois que cette partie de la formation à la conduite sera validée, les apprentis conducteurs pourront accéder à la compétence 4 : conduire de manière autonome, sûre et économique. Il s’agit de la dernière étape avant de débuter la conduite accompagnée, la conduite supervisée, mais également pour se présenter à l’épreuve pratique du permis B.

Nos villes couvertes par la conduite :