Achat d'une voiture sur Internet

Le constructeur Volvo ne proposera plus que de la vente en ligne en 2030

Le constructeur automobile suédois Volvo a annoncé son ambition de vendre 50% de ses véhicules neufs par internet d’ici 2025, puis de ne plus proposer que de la vente en ligne d’ici 2030.

Volvo va revoir son modèle commercial d’ici à 2030

Le constructeur automobile suédois Volvo a annoncé son intention de revoir les parcours de vente de ses véhicules afin de ne plus proposer que de la vente sur internet, et ceci dès l’année 2030.

Les prémices de ce changement de modèle commercial ont déjà fait leur apparition dès la fin de l’année 2020 avec l'annonce de la fin du partenariat de distribution qui liait Volvo au groupe Bilia, l’un des plus gros opérateurs européens. La fin de ces contrats de distribution après une période de préavis de deux ans doit permettre à Volvo de préparer au mieux sa transition vers un modèle commercial en ligne plus transparent, d’autant que le groupe suédois ambitionne de vendre 50% de ses voitures par internet dès 2025.

Un nouveau mode de vente digitalisé validé par la crise sanitaire et par d’autres exemples du secteur automobile

Volvo n’est pas le premier constructeur automobile à ambitionner un passage de ses offres commerciales uniquement sur internet. Le constructeur suédois rejoint ainsi les ambitions de Tesla, qui avait annoncé son passage au tout numérique pour la vente de ses voitures dès 2019, mais également d’autres grands constructeurs automobiles qui, eux aussi, ont déjà commencé à revoir leur modèle de commercialisation.

Il est également certain que la crise sanitaire que traverse actuellement le monde a conforté les dirigeants de Volvo à passer d’un réseau de distribution classique vers des ventes de voitures 100% en ligne. Les différentes périodes de confinement observées partout dans le monde ainsi que le respect des gestes barrières ont fortement modifié les appréhensions que pouvaient éprouver une partie non négligeable des clients à l’idée de passer par une plateforme pour réaliser certaines dépenses. 

Mais la fermeture des concessions automobiles à cause du confinement n’a pas laissé d’autres choix aux usagers que d’adopter les achats de voitures sur internet, ce qui se ressent notamment sur les achats de véhicules d’occasion, mais qui touche également d’autres domaines associés à celui de l’automobile comme le domaine de l’assurance, par exemple.

Les concessionnaires ne seront pas laissés sur le bas-côté

Le passage des ventes de voitures au tout numérique semble irrémédiablement impliquer la fin du passage des acheteurs chez les concessionnaires et leur déclin à venir. Pourtant, dans une interview publiée sur le site de Volvo, le PDG du constructeur suédois Hakan Samuelsson a indiqué que le rôle des concessionnaires Volvo allait évoluer avec la révision du parcours client de la marque. Ainsi, si ces acteurs essentiels de l’industrie automobile ne seront, à terme, plus amenés à réaliser directement des ventes, ils continueront cependant de représenter la marque Volvo en réceptionnant les véhicules neufs pour les clients et en assurant le suivi du client ainsi que de son véhicule, afin de maintenir une part de proximité entre la marque et sa clientèle malgré le passage des ventes au tout numérique.