Fleche de rabattement des chantiers installée sur autoroute

Un véhicule d’intervention percuté par un poids lourd sur l’autoroute A10

Un camion est entré en collision avec un véhicule d’intervention le jeudi 17 février à proximité de l’aire de service de Val Neuvy, aux alentours de 15 heures.

Un fourgon Vinci Autoroute en intervention percuté par un poids lourd

C’est peu après 15 heures qu’un fourgon Vinci Autoroute en intervention a été percuté par un camion à hauteur de l’aire de service de Val Neuvy, entre Orléans et la barrière de péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines. 

Le véhicule, qui avait été déployé en mission de protection auprès d’un camion arrêté suite à une crevaison, avait l’ensemble de ses dispositifs de signalisation activés, ce qui le rendait particulièrement visible, lorsqu’il a été percuté par un autre poids lourd. Cela n’a pour autant pas permis d’éviter l’impact, dont la force a arraché la flèche lumineuse de rabattement du fourgon.

Le conducteur du fourgon d’intervention, salarié de VINCI Autoroute, n’était pas à bord du véhicule lors de la collision et n’a pas été blessé. Il est néanmoins resté en état de choc après cet accident.

Les fourgons d’intervention encore trop souvent victimes d’accidents de la circulation

Dans le communiqué de presse publié quelques heures après la survenue de cette collision, VINCI Autoroute a tenu à rappeler que les agents en intervention et leurs véhicules de service restent encore trop souvent les victimes d’accidents de la circulation. À la date du 17 février 2022, déjà 5 véhicules d’intervention VINCI Autoroute ont été impliqués dans une collision. Au total, des incidents de cet ordre ont touché 40 fourgons sur l’ensemble du réseau VINCI Autoroute en 2021.

Le gestionnaire d’autoroute rappelle également dans son communiqué que ces accidents se déroulent le plus souvent dans les zones où la visibilité est bonne, après que les véhicules d’intervention aient déployé l’ensemble de leurs signaux lumineux. Ce n’est donc pas la visibilité qui est le plus souvent la cause de ces incidents, mais le comportement des usagers de la route, principalement durant des épisodes de somnolence ainsi que suite à l’usage d’un téléphone au volant.

Le communiqué rappelle également qu’il est essentiel pour les conducteurs croisant un fourgon en intervention de respecter la règle du corridor de sécurité, qui a fait son entrée dans le Code de la route en 2018. En cas de non-respect de la distance de sécurité imposée par cette règle, les automobilistes s’exposent à une amende forfaitaire de 135 euros ainsi qu’à une perte de points dont le nombre pourra varier en fonction de l’infraction commise.