Famille realisant des economies lors un trajet pour leurs vacances d'ete

Nouvelle ZFE à Marseille et renforcements le 1er septembre

Ce jeudi 1er septembre, de nouvelles Zones à Faibles Émissions ont fait leur apparition alors que d’autres ont vu leurs restrictions être renforcées de manière à restreindre la mobilité de plus de véhicules essence ou diesel.

Premiers pas pour la Zone à Faibles Émissions de Marseille

Ce jeudi 1er septembre 2022 représentait la première étape du déploiement de la nouvelle Zone à Faibles Émissions dans la métropole Aix-Marseille-Provence. Dans cette toute nouvelle Zone à Faibles Émissions, qui concerne actuellement le centre de la ville, la circulation des véhicules classés Crit’Air 5 et de ce ne bénéficiant pas d’une vignette Crit’Air est dorénavant interdite.

Un renforcement des mesures de restriction de circulation est déjà prévu, avec l'extension de l’interdiction de circuler jusqu’aux véhicules classés Crit’Air 4 en septembre 2023, puis en septembre 2024 avec une nouvelle interdiction qui concernera cette fois-ci les véhicules classés Crit'Air 3 et au-dessus.

Un renforcement des interdictions à Lyon, Rouen et Toulouse

La nouvelle Zone à Faibles Emissions d’Aix-Marseille-Provence n’est pas la seule à avoir fait parler d’elle le jeudi 1er septembre 2022. À Lyon, depuis le 1er septembre, l’interdiction de circulation dans la Zone à Faibles Émissions pour les véhicules poids-lourds et les utilitaires légers non-classé ou classé jusqu’au niveau Crit’Air 3 inclus s’applique dorénavant aux véhicules des particuliers non-classés ou ayant une vignette Crit’Air 5.

Même chose à Rouen où seuls les véhicules classés Crit’Air 0 à 3 peuvent circuler. Du côté de Toulouse, ce sont les camions classés Crit’Air 4 qui se retrouvent interdits de circuler, un nouveau renforcement appliqué aux automobiles étant prévu pour le 1er janvier 2023.