Voitures polluantes en agglomeration

ZFE de Toulouse : des dérogations de conduite sous condition

Alors que les voitures de la classe Crit’air 4 ne pourront bientôt plus circuler à Toulouse, certaines voitures polluantes pourront continuer à circuler, mais pour une durée extrêmement limitée.

Un pass petits rouleurs pour la ZFE de Toulouse

Dès le 1er janvier 2023, les voitures dont le niveau de pollution les classe dans la catégorie 4 des vignettes Crit’Air ne seront plus autorisées à circuler à Toulouse, puis les voitures de vignette de classe 3 en 2024.

Mais de nombreux automobilistes vivant à Toulouse ont alerté la municipalité afin de faire valoir le fait que tous les conducteurs de la métropole toulousaine n’avaient pas forcément les moyens de changer de véhicule pour une voiture éco-responsable, malgré les différentes aides à l’achat mises en place par l’État.

La ville de Toulouse actera donc par un vote, le jeudi 8 décembre 2022, la mise en place d’un pass “petits rouleurs” à destination des automobilistes qui roulent extrêmement peu et qui n’ont plus l’âge ou qui n’ont pas les moyens de changer de voiture.

Une autorisation de conduite de seulement 52 jours par an

Les automobilistes toulousains qui possèdent une voiture polluante et qui s’en servent extrêmement peu n’auront donc pas besoin de changer de voiture pour respecter les règles de la ZFE en application à Toulouse. En effet, ces automobilistes auront le droit, l’équivalent d’une fois par semaine, de prendre leur voiture afin de réaliser leurs trajets.

La mise en application de cette dérogation de 52 jours par an passera par un petit fascicule à imprimer que les usagers de la route devront apposer sur leur tableau de bord, sur le modèle de ce qui se fait actuellement en Belgique.

D’autres systèmes équivalents existent déjà en France, comme le pass “petits rouleurs” de 24 jours adopté par la ville de Strasbourg, ou bien encore avec une limite de 8 000 km par an à Montpellier.