Usagers en covoiturage portant des masques chirurgicaux

Une nouvelle prime de 100 euros pour faire du covoiturage

Le gouvernement souhaite inciter les usagers de la route à pratiquer plus régulièrement en mettant en place une nouvelle prime d’un montant de 100 euros pour les usagers de la route souhaitant passer à ce type de mobilité.

Une prime de 100 euros pour les nouveaux adeptes du covoiturage

Le nombre d’usagers de la route réalisant seuls leurs trajets du quotidien, qui leur permettent généralement d’aller de leur domicile jusqu’à leur lieu de travail puis de revenir, semble être trop important aux yeux du gouvernement. Pour réduire le nombre de conducteurs pratiquant l’autosolisme, le gouvernement a décidé de mettre en place une nouvelle aide à la mobilité d’un montant de 100 euros à partir du 1er janvier 2023. Cette prime devrait inciter les conducteurs hésitants à se tourner vers le covoiturage. Le coût total de cette nouvelle aide nationale devrait atteindre les 150 millions d’euros pour l’ensemble de l’année 2023.

Attention cependant car ces 100 euros ne seront pas versés en une seule fois mais bien de manière progressive. L’usager de la route recevra un quart de sa prime, soit 25 euros, après avoir réalisé son premier covoiturage. Le reste de la somme sera versé après le 10ème covoiturage, à condition que ne se soit écoulé qu’un délai de trois mois entre le 1er et le 10ème covoiturage.

Un objectif de réduction de la pollution et d’augmentation des économies

En s’attaquant de plein fouet aux trajets du quotidien en poussant les conducteurs à se tourner un peu plus vers d’autres modes de locomotion, notamment le covoiturage, le gouvernement espère réaliser non seulement une réduction des émissions de gaz à effet de serre, de rendre le trafic automobile plus fluide mais aussi de permettre aux automobilistes de consommer moins de carburants.

Le ministère de la Transition viserait pour cela un total de 3 millions de covoiturages chaque jour, ce qui permettrait une réduction des émissions de gaz à effet de serre de la France de 4,5 millions de tonnes, soit 1% du total des émissions de gaz à effet de serre générées par la France.

Pour soutenir cette nouvelle politique visant à favoriser le covoiturage, le Gouvernement va également investir 50 millions d’euros afin de développer et d’installer l’ensemble des infrastructures routières pour le covoiturage qui seront nécessaires pour permettre le bon déploiement de cette nouvelle aide.