Exemple de velo electrique

9 Français sur 10 déclarent vouloir réduire l’impact écologique généré par leur mobilité

Dans une étude réalisée récemment par IPSOS pour Vinci Autoroute auprès d’un panel de 4 000 personnes dont la finalité était de mieux comprendre l’évolution des mentalités autour de la mobilité, 9 français sur 10 déclarent notamment souhaiter réduire l’impact écologique de leurs déplacements au quotidien.

90% des Français actifs veulent réduire l’impact écologique de leurs déplacements

D’après l’étude menée par Ipsos, les Français expriment une très forte prise de conscience quant aux enjeux écologiques. Pas moins de 90% des actifs interrogés souhaitent réduire les émissions de gaz à effet de serre provoquées par leurs déplacements et 71% d’entre eux estiment que cela est effectivement possible.

Plus d’un actif sur deux (55%) se donne moins de 5 ans pour passer à des modes de déplacements plus respectueux de l’environnement et un peu plus d’un quart des actifs se donne même moins de deux ans pour y parvenir (28%).

Pour réaliser cette transition vers des modes de déplacements moins polluants, les Français privilégient majoritairement l’achat d’un vélo électrique, notamment dans le cadre de leurs trajets entre leur domicile et leur lieu de travail.

La voiture reste néanmoins le mode de déplacement privilégié des Français

Si l’envie exprimée par les Français de réduire l’impact environnemental de leurs déplacements est sincère et que le passage d’un véhicule thermique à un véhicule électrique tend à se concrétiser chez les usagers (20% ayant prévu d’acheter une voiture électrique d’ici 5 ans), il faut néanmoins noter que les Français ont majoritairement gardé les mêmes habitudes de déplacement que celles observées avant la crise sanitaire. 65% des actifs continuent d’utiliser leur voiture personnelle pour réaliser leurs trajets domicile-lieu de travail. Ces usagers craignent qu’un retour à une vie plus normale entraîne, pour 55% d’entre eux, un retour de la pollution et pour 50% d'entre eux le retour des bouchons. 

Des mesures concrètes permettraient d’accélérer la décision d’un passage du thermique à l’électrique

Pour ces usagers, une application plus importante de certaines mesures incitatives les rendrait plus aptes à se tourner rapidement vers l’achat d’un véhicule électrique. 73% des personnes interrogées disent que l’entrée d’un bonus écologique plus important les inciterait à se tourner vers un véhicule électrique. La question des bornes de rechargement est également cruciale pour les futurs acquéreurs de véhicules électriques. Ainsi, 68% des conducteurs déclarent qu’ils seraient prêts à acheter plus rapidement une voiture électrique si le réseau de bornes de rechargement était plus important sur l’ensemble du territoire.

L’étude Ipsos pour Vinci Autoroute.