Panneau de signalisation de limitation de vitesse à 30 km/h

Une limitation à 30 km/h dans toute la ville de Montpellier dès juillet 2021

Dès le mois de juillet prochain, les limitations de vitesse dans Montpellier vont passer de 50 km/h à 30 km/h dans toute la ville sauf les grands axes. Un changement majeur pour le chef-lieu de l’Hérault qui s’inscrit dans une stratégie globale visant à mettre en place une mobilité plus douce et éco responsable.

Le 50 km/h va devenir l’exception à Montpellier

Les Montpelliéraines et les Montpelliérains devront bientôt dire adieu aux 50 km/h dans leur ville. Dès le mois de juillet 2021, les règles de circulation appliquées dans Montpellier vont évoluer afin que les limitations à 30 km/h deviennent la règle dans l’agglomération. Seuls les axes majeurs resteront limités à 50 km/h.

Cet abaissement des limitations de vitesse, qui faisait partie des promesses de campagne du maire Michaël Delafosse (PS) dans son volet “Pour un plan d’urgence mobilités zéro-carbone”, est défini par l’adjoint Manu Reynaud comme la part intégrante d’un objectif majeur : réduire la place de l’automobile dans la ville de Montpellier.

Une transformation majeure de la ville de Montpellier

Si cette annonce ne fait pas que des heureux du côté des automobilistes, la vice-présidente chargée des transports et des mobilités actives à la métropole de Montpellier Julie Frêche indique qu’il s’agit d’un mal nécessaire afin de transformer Montpellier en profondeur. Les objectifs associés à cette transformation sont nombreux, et touchent notamment à des questions de tranquillité publique, d'apaisement ainsi qu’un abaissement des risques de mortalité pour les piétons suite à une collision avec un véhicule puisqu’un choc à 30 km/h réduirait de 70% les accidents mortels en agglomération.

Julie Frêche ajoute également qu’un abaissement des limitations de vitesse à 30 km/h implique une augmentation du temps de trajet de 20% en moyenne. Une donnée importante puisque 54% des trajets réalisés dans Montpellier font moins d’un kilomètre, ce qui pourrait pousser les usagers à adopter d’autres formes de mobilité que la voiture, comme le vélo ou la marche à pied.

Montpellier n’est pas la première grande ville à adopter la limitation à 30 km/h

À partir du mois de juillet prochain, Montpellier va rejoindre la liste des villes ayant déjà adopté les 30 km/h comme règle de circulation. C’est notamment le cas à Lille, à Nantes ainsi qu’à Grenoble, qui ont déjà adopté les 30 km/h en France, mais aussi Bruxelles ou Berlin pour les pays frontaliers de l’hexagone.