Les panneaux de radars

L’apparition en 2003 des radars automatiques aux abords de la chaussée a immédiatement été accompagnée par une signalisation très particulière : les panneaux de radars. Si l’implantation de ces panneaux de signalisation n’est pas obligatoire, bon nombre d’entre eux ont été mis en place pour accompagner les campagnes de sécurité routière.

panneaux de radars

Tout savoir sur les panneaux de radars en France

En France, l’histoire des radars automatiques a débuté en 2003 avec la Loi du 12 juin 2003 visant à renforcer la lutte contre la violence routière, ainsi que l’arrêté du 27 octobre 2003 qui portait sur la création du système de contrôle sanction automatisée. À cette époque, les textes officiels n’indiquent en aucun cas la présence de panneaux de radars pour compléter les dispositifs de signalisation déjà en place.

Cependant, les usagers de la route vont voir apparaître de nouveaux dispositifs de signalisation pour les prévenir de la présence d’un radar automatique. Les modalités d’implantation sont décrites dans la circulaire du 3 février 2004 dans la section dédiée au « déploiement des dispositifs des contrôles automatisés ».

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

En 2008, c’est un nouvel arrêté qui officialise définitivement les panneaux de radars en leur attribuant la codification SR3. Cependant, le gouvernement de François Fillon a décidé en 2011 de supprimer ces panneaux des textes officiels et il faudra attendre l’arrivée de François Hollande à la tête de l’état pour que ces dispositifs soient à nouveau implantés.

En 2013, les radars ont rapporté un total 708 millions d'euros à l'État, comprenant 579 millions payés dans les 45 jours suivant la verbalisation et 129 millions d'euros d'amendes majorées. Le bilan des statistiques des radars automatiques fixes de 2016 précise qu'au total, ce sont 13 719 619 usagers qui ont été flashés.

Les panneaux de radars sont-ils obligatoires  ?

Selon le texte de référence, à savoir l’arrêté relatif à la signalisation des routes et des autoroutes, et plus précisément à son article 101-4, l’implantation des panneaux de radars n’est pas une obligation. Sans doute est-ce pour cela que seuls les radars automatiques fixes en sont accompagnés, alors que ce n’est jamais le cas pour ceux qui sont positionnés sur les feux tricolores ainsi que les radars mobiles.

Caractéristiques

Il est possible de retrouver deux déclinaisons de panneaux de radars sur le domaine routier  : le SR3a et SR3b. De forme rectangulaire et entourés d’un liseré jaune, les mentions «  Pour votre sécurité  contrôles automatiques  » ou «  Pour votre sécurité  contrôles radars fréquents  » y figurent, écrites en blanc sur un fond gris. Au centre de ces éléments de signalisation se retrouvent également des pictogrammes noirs qui représentent une ou plusieurs ondes radars ainsi que différentes catégories de véhicules.

panneaux de radars

Les nouveaux formats de panneaux de radars

Depuis le 1er mars 2017, de nouveaux formats de panneaux de radar ont vu le jour et ils seront implantés progressivement en amont des zones de contrôle. Les informations textuelles ont été volontairement supprimées afin de faciliter la compréhension des conducteurs et la vitesse à respecter est désormais indiquée. Le liseré jaune ainsi que les pictogrammes ont été conservés.

Les nouveaux panneaux de radars

En plus de cela, un nouveau panneau a vu le jour et il permet d’annoncer l’entrée dans une zone particulière de contrôle. Ce dernier est accompagné d’un panonceau de distance qui indique l’étendue de la zone concernée.

Jusqu’en mars 2010, les préfectures françaises devaient publier un calendrier des contrôles mobiles qui permettait d’informer les conducteurs à titre préventif. À partir du mois d’avril de cette même année, le gouvernement a choisi de mettre un terme à cette pratique au travers d’une circulaire de la Délégation interministérielle à la Sécurité Routière. L’objectif est de responsabiliser les usagers de la route afin qu’ils adoptent un comportement respectueux du Code de la route à chaque instant.

Nos villes couvertes par la conduite :