Panneau de controle de vitesse par radar fixe

Le département du Gers pousse des usagers à contester leur PV

S’il est rare que des administrations poussent des automobilistes à contester les procès-verbaux qu’ils reçoivent, c’est pourtant le cas dans le département du Gers, où un radar de chantier mal réglé a flashé des conducteurs qui n’avaient rien à se reprocher.

Un radar calibré pour les routes à 80 km/h sur une voie à 90 km/h

Vendredi 29 juillet 2022, un nombre important d’usagers de la route vivant ou ayant circulé dans le Gers ont reçu un appel téléphonique du département afin de les pousser à contester leur contravention qu’ils ont reçu suite à un supposé excès de vitesse au plus vite.

La raison derrière cet appel a pour origine un radar de chantier installé par les services de la préfecture quelque temps plus tôt.

Ce radar, installé sur la route départementale D928, avait été réglé afin de sanctionner tous les véhicules circulant à une vitesse supérieure à 80 km/h. Or la D928 fait partie des différentes voies de circulation du Gers qui sont repassées à 90 km/h depuis le mois de juin 2022.

Le radar de chantier installé par la Préfecture du Gers était donc réglé 10 km/h en dessous de la limitation de vitesse réelle. Les services du département du Gers ont donc appelé les usagers de la route qui avaient reçu une contravention injustifiée afin que ceux-ci contestent dans les meilleurs délais tous les excès de vitesse de moins de 10 km/h.

Des usagers soulagés ou consternés par cette erreur

Si entre plusieurs centaines et plusieurs milliers d’usagers de la route pourraient avoir été flashés par erreur suite au problème de réglage constaté sur ce radar, tous n’ont pas eu la même réaction en recevant l’appel du département du Gers.

Alors que certains conducteurs étaient soulagés après avoir constaté un souci quant à la réception de leur procès-verbal, d’autres ont très clairement fait état de leur consternation, au point de se demander s’il ne s’agissait pas d’une mauvaise blague.