Couple cherchant a louer une location en LLD

La location longue durée confirme son succès durant le mois de décembre 2020

Malgré un contexte sanitaire peu propice à la vente de voitures neuves, le pourcentage de véhicules neufs immatriculés sous le modèle de la location longue durée s'accroît pour le septième mois d'affilée d’après le syndicat SesamLLD .

Une proportion toujours plus de véhicules neuf immatriculés en LLD en décembre 2020

Dans sa publication des chiffres-clés de la LLD pour décembre 2020, le syndicat des entreprises des services automobiles en LLD et des mobilités (SesamLLD) met en évidence le fait que malgré la baisse continue des chiffres du marché de l’automobile, les parts de marché des véhicules neufs immatriculés sur le principe de la LLD continuent de grimper pour le septième mois consécutif.

Les locations longue durée représentaient, pour le mois de décembre 2020 pas moins de 29,3% des nouvelles immatriculations. Ce taux était de 26,5% l’année précédente.

Le volume de véhicules immatriculés en LLD suit la baisse globale du marché

Si la proportion de véhicules neufs immatriculés sur le modèle de la location longue durée n’a fait qu’augmenter depuis 7 mois, le nombre de véhicules ayant été immatriculés sous cette forme a baissé, comme cela a été le cas pour l’ensemble du marché automobile.

Le marché des véhicules légers, qui comprend les véhicules particuliers et les véhicules de moins de 3,5 tonnes, a subi un recul particulièrement marqué sur l’ensemble du quatrième trimestre de 2020, avec 14,1% d’immatriculations de moins par rapport à l’année précédente. 

Seuls les véhicules utilitaires légers semblent résister relativement bien à la crise, puisque le nombre d’immatriculations d’utilitaires neufs n’a baissé que de 1,2% par rapport aux chiffres constatés en 2019.

Une autre augmentation remarquée, celle des véhicules circulant grâce à des énergies propres

Si malgré le contexte, la LLD a le vent en poupe, elle n’est pas la seule puisque la proportion de voitures neuves fonctionnant grâce aux énergies alternatives a elle aussi fortement augmenté au quatrième trimestre 2020. Alors qu’elles ne représentaient que 8,6% de l’ensemble des voitures immatriculées au quatrième trimestre 2019, les voitures neuves roulant grâce aux énergies vertes représentaient 25% des immatriculations sur la même période en 2020. Il s’agit d’un record absolu, porté en partie par le succès des voitures électriques, dont les ventes ont triplé entre T4 2019 et T4 2020.