Infraction commise par un cycliste

De nombreuses amendes délivrées à des cyclistes à Nancy

Après avoir fait de la prévention auprès des cyclistes et des conducteurs de trottinettes, les agents des forces de l’ordre de Nancy ont commencé à dresser les premières contraventions visant spécifiquement ces usagers. L’objectif est de leur faire prendre conscience qu’en l’absence des bons équipements de sécurité et de signalisation, leur sécurité pourrait être menacée.

Des amendes pour les cyclistes de Nancy pour les pousser à respecter le code de la route

Depuis peu, les agents des forces de l'ordre déployés à Nancy ont de nouvelles cibles dans leur collimateur : les conducteurs de deux-roues et de trottinettes.

Les propriétaires de bicyclette ou de trottinette électriques qui ne seraient pas équipés de l’ensemble des dispositifs de signalisation obligatoires, à savoir des catadioptres ainsi qu’un feu de position jaune ou blanc à l’avant et un feu de position rouge à l’arrière, sont systématiquement arrêtés et verbalisés par des amendes de catégorie 1, d’un montant de 11 euros par dispositif manquant, et qui peuvent être majorées jusqu’à 38 euros au maximum.

L’absence du port de gilet de haute visibilité sur une trottinette électrique est également sanctionnée par une amende forfaitaire de 35 euros.

Un durcissement en réaction aux mauvais chiffres locaux de la mortalité routière

Si les policiers de Nancy se montrent particulièrement attentifs face aux infractions commises par les cyclistes et les conducteurs de trottinettes électriques, c’est que les chiffres de la mortalité routière ont été particulièrement mauvais pour cette catégorie d’usagers de la route à Nancy depuis le début de l’année 2022. En effet, sur les 27 personnes qui ont d’ores et déjà perdu la vie sur les routes dans le département de la Meurthe-et-Moselle cette année, 5 d’entre eux étaient des cyclistes, alors qu’un seul propriétaire de vélo était décédé sur l’ensemble du département en 2021.

Pour faire baisser ces chiffres particulièrement mauvais, la préfecture de Nancy a donc décidé d’appliquer un régime d’abord de prévention pendant plusieurs semaines afin de sensibiliser ces usagers aux risques routiers qu’ils encourent en cas d’accident de la route sur leur vélo, puis dans un second temps par l’émission de contraventions afin de sanctionner les usagers ne possédant pas les équipements nécessaires leur permettant d’assurer leur propre protection.

Attention donc à tous les cyclistes de France, car si les sanctions portent leurs fruits, cette solution pourrait à l’avenir être appliquée dans d’autres villes et d’autres départements.