Panneau Vinci Autoroutes

Vinci autoroute propose une aide médicale gratuite pour les routiers

Être routier n’est pas un métier facile, et encore moins en temps de pandémie : les quarantaines imposées dans différents pays, les risques d’infection et la fermeture de multiples enseignes dont certaines installations sociales ont rendu leur quotidien encore plus complexe lors de la pandémie de Covid-19. Pour les aider, Vinci autoroute a mis en place un service de rendez-vous médicaux localisés et gratuit grâce à l’association DocStop.

Définition transporteur routier :
Les transporteurs routiers sont chargés d’acheminer des marchandises à travers la France, l’Europe voire le monde. Ils conduisent des camions ou des camionnettes qui sont aussi leur maison mobile. Être routier est parfois difficile à cause de l’éloignement des proches et des conditions de vie sur la route. De plus, réaliser des longues distances peut être usant. 

Les routiers peuvent maintenant consulter un médecin rapidement et facilement

Afin de les soutenir dans cette période difficile, la société Vinci Autoroute a mis en place un service médical gratuit et facile d’accès avec l’association DocStop, représentée par Save Assistance et  opérant depuis plus de 10 ans en Allemagne.

Pour ce faire, le géant de l’autoroute à référencé dans l’application de l’association les presque 15000 places de stationnement poids lourds de son réseau. Cela permet aux routiers présents sur les autoroutes Vinci de pouvoir trouver et consulter rapidement un médecin, qu’il soit généraliste ou spécialisé.

Comment ça marche ? Le fonctionnement est simple : Docstop relie les places de stationnement routier aux médecins disponibles dans un rayon de 4 km. En cas de besoin, le transfert entre le lieu de stationnement du chauffeur et l’endroit du rendez-vous médical peut être fait en taxi. Les chauffeurs n’ont qu’à appeler le 00 800 03 62 78 67 pour prendre rendez-vous. 

Des conditions précaires pour les routiers

Les transporteurs routiers ont joué un rôle essentiel lors de la crise récente liée à la Covid-19, notamment en acheminant du matériel médical à divers endroits, sur de longues distances tout en faisant face à des restrictions aux certaines frontières, qui prolongeaient leur voyage et les mettaient en danger de manière parfois inutile. Les conditions précaires de leur quotidien comme le manque de toilette et d’eau ajoutent encore d’autres difficultés à celles déjà existantes, comme le vol de marchandises qui a considérablement augmenté ou les insuffisantes protections sociales existantes pour ces travailleurs.